Politique

Gabon : Jean Ping, la politique à la Mba Abessole ?

Libreville, Lundi 2 Juin 2014 (Infos Gabon) – Cette question mérite véritablement d’être posé s’agissant de l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine Jean Ping qui avait, après avoir quitté ses fonctions, dévoilé ses ambitions dans un avenir immédiat. Il fera ainsi des déclarations solennelles dans des médias internationaux très sérieux.

D’abord lors d’une interview sur  ‘’Africa 24’’ au cours de laquelle, il sera des plus express et résolu  « je ne rentre pas dans mon pays pour faire de la politique ».

Mais encore, il fera la une de ‘’Jeune Afrique’’  de juillet 2013. Cette presse écrira ainsi sur Ping que « le gabonais Jean Ping ancien président  de la commission de l’union africaine  s’est reconverti dans les affaires » et d’interroger «  Fini la politique ? » Réponse « de la politique Jean Ping ne veut plus entendre parler. Les coups tordus, les trahisons, le stress des joutes politiciennes ». Et selon ses propres termes, « je ne me vois plus vivre comme ça ».

Jeune Afrique de poursuivre : « en février denier (2013), il lance son cabinet +Ping et Ping consulting+ avec ses deux fils et deux autres associés membres de la famille ». Puis que « dans certains dossiers sa notoriété lui ouvre des portes ainsi en est-il de ce chef d’Afrique de l’ouest anglophone qui sollicite le cabinet  pour le conseiller dans son projet de construction d’un barrage ». Et le journal de souligner encore « mais c’est en cote d’ivoire que Ping et Ping a eu le meilleur accueil avec un autre projet de barrage, à Soubré dont le maitre d’ouvrage Sinohydro le géant chinois du BTP ».

Il sera également révélé que « dans le même temps, il constitue un réseau de représentants  déjà  présents au Cameroun, au Nigeria et au Sénégal » et que  Jean Ping « a effectué  cette année (2013) bons nombres de voyages dans les pétromonarchies du golf : Qatar, Bahreïn, Koweït, Dubaï… ».

Pour les observateurs de la scène politique gabonaise, il est donc  fort versatile pour Jean Ping d’afficher son activisme politique actuel dans l’opposition gabonaise alors qu’il avait fait des déclarations contraires dans la presse internationale affectant par cette versatile, la respectabilité de ses anciennes fonctions de président de la commission de l’union africaine pour le compte du Gabon.

Une versatilité qui pourrait tout autant affecter ses éventuelles ambitions présidentielles quand on  sait qu’il s’agit du reproche souvent fait à Paul Mba Abessole (actuel président du RPG) au cours de son cheminement politique par ceux qui  l’ont progressivement quitté de 1990 à récemment.

FIN/INFOSGABON/EI/2014               

Copyright Infos Gabon

Related Posts