Economie

Gabon/Kevazingogate : Les travailleurs de l’entreprise Rougier voient rouge

Libreville, Lundi 27 mai 2019 (Infos Gabon) – La disparition des 353 containers de Kevazingo n’a pas eu seulement que des incidences sur la scène politique gabonaise. Economiquement, des entreprises en souffrent à l’instar de la filiale gabonaise de l’entreprise française Rougier.

Le Syndicat national des travailleurs de Rougier Gabon (SYNTRARGA) n’est pas passé par quatre chemins pour décliner les effets négatifs du Kevazingogate, cette affaire qui emporté le Vice-président du Gabon, sur l’entreprise.

Ce scandale nuit à la bonne santé de leur entreprise car induisant des lenteurs dans la délivrance de certains documents essentiels à l’exportation des grumes. Ainsi, le syndicat fait cas de tensions générées à la direction des Douanes.

A écouter Lambert Nganzegwe, secrétaire général du SYNTRARGA, les feuilles de route qui permettent d’autoriser le transport de grumes ne sont plus visées par les autorités portuaires.

Une situation qui amène l’entreprise à bloquer des milliers de mètres cube dans ses sites de Mbouma-Oyali à Franceville et d’Ivindo « tandis que les containers sont stockés au port d’Owendo ».

Du fait de ces blocages, la comptabilité de Rougier en pâti avec pour conséquence, le chômage technique sur les sites de production de bois.

« Rougier Gabon étant une société certifiée à la norme FSC, elle est assujettie à l’exigence de qualité, laquelle pourrait être remise en cause par le non-respect des délais », a aussi indiquer Lambert Nganzegwe.

Le syndicat appelle par conséquent le gouvernement à agir pour éviter que l’économie gabonaise ne soit gangrenée par ce scandale.

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *