Economie Société

Gabon : La formation des conducteurs suspendue après la collision meurtrière entre deux trains

Libreville, Dimanche 19 Mai 2019 (Infos Gabon) – Le gouvernement a décidé de la suspension de la formation des conducteurs de trains au centre de formation de la Société d’exploitation du Transgabonais après le face-à-face survenu dans la nuit de samedi à dimanche entre deux trains entre les gares de Lopé et d’Offoué dans le Moyen-Ogooué.

La nuit de samedi à dimanche a été meurtrière entre les gares de Lopé et d’Offoué dans la province du Moyen-Ogooué. Deux trains dont l’un appartenant à la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) sont entrés en collision non loin de la localité de Ndjolé faisant trois morts dont deux agents de la société ferroviaire, des dizaines de blessés et causant d’importants dégâts matériels.

La SETRAG parle d’« une erreur humaine serait à l’origine de ce dramatique accident ». Mais, l’on en saura un peu plus sur les causes de cet accident au terme de l’enquête judiciaire ouverte à cet effet.

Ce nouvel accident vient rallonger la série noire sur le Transgabonais. Le 9 mars dernier, un accident similaire a eu lieu près de Libreville et avait fait trois blessés. Le 5 février 2018, le train minéralier n°7470 avait fait un accident entre les gares de Ndjolé et Abanga.

Face à cette série macabre, le ministre des Transports et de la Logistique a décidé de suspendre le Centre de formation et de perfectionnement ferroviaire de la société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG).

«Par cette mesure forte, la tutelle veut accélérer le processus d’élaboration des textes juridiques permettant au gouvernement de reprendre la main sur le contrôle et la validation des programmes de formation; la définition des profils des candidats et des formateurs intervenant; l’homologation des certificats et des licences», souligne un communiqué du ministère des Transports et de la Logistique.

Le texte précise toutefois que cette suspension devrait être de durée moins longue dans la mesure où elle intervient à quelques mois de la fin de formation de 43 Gabonais.

Bon à savoir, dès ce lundi une équipe conjointe ministère des Transports et de la Logistique, Autorité de régulation du transport ferroviaire (ARTF) et SETRAG devra se pencher sur la finalisation des textes juridiques destinés à encadrer l’activité ferroviaire au Gabon.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Affaire des 353 conteneurs disparus : Ali Bongo Ondimba frappe du poing sur la table

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *