Politique

Gabon : Le baptême de Lucie Milebou Aubusson au Sénat

Libreville, Mercredi 4 Mars 2015 (Infos Gabon) – La nouvelle présidente du sénat, Mme Lucie Milebou Aubusson a passé, lundi 2 mars, son baptême de la présidence de l’ouverture de la première session ordinaire de cette chambre du Parlement gabonais, en présence du premier ministre chef du gouvernement Pr Daniel Ona Ondo, des présidents des institutions constitutionnelles et leurs représentants, et des membres, du gouvernement et du corps diplomatique.

Dans son allocution, Lucie Milebou Aubusson, épouse Mboutsou, a relevé la coïncidence de cette cérémonie avec l’entame de la quatrième législature du Sénat, avant de rendre un hommage au Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, par ailleurs distingué président du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), pour la confiance placée en sa personne pour diriger pendant six ans le sénat gabonais. Elle a aussi salué les passages heureux de son prédécesseur, Mme Rose Francine Rogombé, à la tête du Sénat et de la transition politique traversée par le pays en 2009. De même, elle a exprimé une pensée pieuse à l’endroit des défunts présidents Georges Rawiri et René Randembinot Coniquet, pour leur contribution à l’encrage du sénat dans le giron institutionnel national.

La crise économique va ensuite s’inviter au menu. La présidente Milebou Aubusson a interpellé le Gouvernement et les autres instances de la République sur le diagnostic à tirer de l’état du pays, dans un contexte de crise internationale qui affecte le Gabon, au plan économique notamment, pour en sortir les réponses justes, équilibrées et efficaces. Le projet agricole Graine, lancé en partenariat avec Olam, sera salué comme y participant, puisqu’offrant à la jeunesse gabonaise la possibilité de créer la richesse, au vu de la problématique de la chute du prix du baril de pétrole.

« Le projet Graine, lancé par le chef de l’Etat, constitue une opportunité structurelle qui s’offre à la jeunesse gabonaise, invitée ainsi à investir dans la création de la richesse, et à l’objectivation de son autonomie », a indiqué Lucie Milebou Aubusson.

De même, la Présidente du Sénat a souhaité que la prochaine loi de finance rectificative compte des investissements structurants (pourvoyeurs d’emplois) et les engagements contenus dans le pacte social pour ‘’une prospérité partagée’’ prôné par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Non sans en appeler à ce que l’attention des sénateurs soit rivée sur les deux lois relatives à la décentralisation et au transfert de compétences. « Tant ces deux textes législatifs, qui sont d’un apport inestimable pour nos collectivités locales contribuent au raffermissement d’une démocratie représentative plus vivante et donc plus efficace », a précisé Mme Milebou Aubusson.

Et de préconiser « une diplomatie parlementaire active et constructive », au coté de l’assemblée nationale, autant qu’au plan interne, le dialogue et le respect des normes institutionnelles soient conjugués à la poursuite par le Gouvernement des reformes nécessaires à la réalisation de la feuille de route du Chef de l’Etat, pour un Gabon émergent à l’horizon 2025 et un mieux être des gabonais.

L’ouverture de cette session dite des lois, marque le début d’un mandat de six ans pour les 102 sénateurs récemment élus.

FIN/INFOSGABON/EI/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *