Sports

Gabon : « Le combat Mabika –Jur à Port-Gentil, n’est pas crédible»

Libreville, Dimanche 17 Septembre 2017 (Infos Gabon) – Interview. L’actuel vice-président du comité olympique gabonais (COG), et ancien secrétaire général de la Fédération gabonaise de boxe, Achille Nziengui, a expliqué la situation du combat de Taylor Mabika, quelques jours après les communiqués du COG et de la Confédération africaine de boxe suspendant la Fégaboxe.

Taylor Mabicka remplissait-il les conditions pour disputer la ceinture WBC Méditerranéenne le 17 juin 2017 à Port-Gentil, qui a coûté des millions au contribuable gabonais ?

Achille Nziengui : Ce combat disqualifie Taylor Mabika. Nous lui avions déjà fait gagner le championnat du monde IBU (International boxing union), qui est parmi les toutes premières ceintures mondiales de la boxe professionnelle. Il devait normalement de nos jours convoiter les ceintures mondiales WBC, IBF, WBA ou WBO. Pourquoi est-il venu mentir le Gabon avec une ceinture méditerranéenne ?

Pourquoi votre conscience semble affectée par une ceinture méditerranéenne remportée par un Gabonais ?

Taylor s’est rabaissé. Il a rabaissé le Gabon en fait. Pour prendre part au WBC méditerranéen, s’il vous plaît, il y a plusieurs conditions. Le Gabon n’est pas logé dans la zone géographique de la méditerranée. Il fallait que le combat ait lieu dans un pays de la Méditerranée. Ou bien il aurait fallu que l’adversaire de Taylor soit un Méditerranéen. La forfaiture c’est qu’Alexandru Jur n’est pas un Méditerranéen. Il est de la Roumanie qui ne fait pas partie de la Méditerranée. Deuxièmement, Taylor Mabika n’est pas Arabe. Il est Gabonais. Plus grave, encore. A ce combat Taylor a vanté sa licence française. Mais il n’est pas Français. Il a combattu à ce combat sans la licence gabonaise, celle de son pays. Et pourtant, la Fédération gabonaise de boxe (Fégaboxe), a toujours eu en son sein, la commission de boxe professionnelle. Laquelle est devenue Ligue de boxe professionnelle depuis 2007, après le congrès de Chicago 2017. Les statuts de cette ligue professionnelle ont été remis au ministère de la Jeunesse et des sports depuis plus de 4 ans. Il devait combattre face à Alandru Jur avec la licence gabonaise.

Ce combat fut-il un désordre ?

Ce désordre ne nous concerne pas, mais il nous afflige. C’est l’image du pays qui a été salie par l’amateurisme de gens qui ont organisé ce combat. Nous les avons interpellé à plusieurs reprises pour leur dire, attention, associez-nous, la boxe professionnelle est très compliquée pour les novices. Ce combat, c’était du n’importe quoi. Taylor est détenteur d’une licence d’un club français et non d’une licence de la Fédération française de boxe professionnelle. Pourquoi c’est mon collègue français qui est secrétaire général de la Fédération française de boxe, qui a délivré une licence de boxe professionnelle à mon boxeur, qui est venu boxer dans mon pays ? Dans tous les cas, il y a disqualification de Taylor à ce combat. C’est parce que le nouveau bureau, à mon avis, est constitué d’amateurs. Ils n’ont pas fait les quatre ans au bureau exécutif comme le stipule l’article 34 et l’article 35 des statuts de l’AIBA sur lequel nous nous sommes plaints et nous sommes retirés au cours de l’assemblée générale élective du 25 mars 2017.

Revenons à la disqualification de Taylor à ce combat du 17 juin, les juges-arbitres de ce combat remplissaient-ils les conditions réglementaires ?

Il y avait trois juges autour du ring. Mais sur les 3 juges qui ont officié le combat de Taylor, deux étaient des amateurs ! Un seul était professionnel. Le Togolais Sylvain Adoté que je connais très bien est un juge amateur. Dans plusieurs CAN de boxe continentale où nous sommes croisés, il est toujours venu au nom du Togo. Yoka a fait de lui un professionnel.

Sylvain Adoté n’est-il pas inscrit au tableau des juges professionnels ?

Non il ne l’est pas. Je vous le répète. Aimé Bouassa le Gabonais, qui a officié ce combat est un juge amateur. Il est juge arbitre 2 étoiles AIBA (Association internationale de boxe). Bouassa ne fait que la boxe amateur. Au regard des dispositions statutaires, excusez-moi, ce qu’ils ont fait au stade Michel Essonghe c’était un folklore. La CAB (Confédération africaine de boxe), possède toutes les vidéos de ce combat.

Yoka Com’Event était-il qualifié pour organiser un combat professionnel ?

Allez-y leur poser la question, vous êtes journaliste. Je pense que les gens de Yoka Com’Event sont des sbires. Ils ont voulu faire croire aux Gabonais qu’ils font les choses dans les règles.

Pourquoi la Fégaboxe a travaillé avec Yoka Com’Event en 2013 et en 2015?

Lorsque nous avons travaillé avec Yoka, le contrat était clair. C’était en 2013 et en 2015. On leur a donné le côté évènementiel. C’est-à-dire la publicité, la vente des billets, la communication et le sponsoring, c’est leur métier. Mais la fédération a gardé les aspects techniques. Nous sommes agréés. Tout s’étaient bien passé. Il n’y avait pas de filouterie. La Ligue de boxe professionnelle du Gabon était au cœur des combats de Taylor en 2013, en 2014 et en 2015. Cette année Yoka s’est permis de prendre le côté technique. Elle n’a pas associé la direction technique nationale. Et puis ceux qui sont là aujourd’hui à la Fégaboxe n’ont qu’à gérer la boxe comme ça. Ils n’ont qu’à récolter ce qu’ils ont semé.

Houcine Houichi, le président de la WBC Méditerranéenne n’a-t-il pas induit Yoka Com’Event en erreur ?

Oui bien sûr. Houcine Houichi rompu aux arcanes de la boxe. Mais il faut dire que cette fois, il était guidé par ses intérêts personnels. Pour ces intérêts, il a poussé les membres de Yoka Com’Event à l’erreur.

La Fégaboxe avait-elle le droit de s’affilier à la WBC méditerranéenne ?

Houcine Houichi savait que les règlements l’interdisent. L’article 6 point 1 des statuts de l’AIBA est clair. Toute fédération membre de l’AIBA n’est pas habiletée à s’affilier à une ceinture, à un trophée ou à une association quelconque. Il savait que la CAB et l’AIBA sont au dessus de son truc de WBC Méditerranéen. La WBC Méditerranéenne n’est pas une corporation. Les sbires de la WBC Méditerranéen ont voulu prendre tous les Gabonais pour des incultes.

Comment Houcine Houichi a-t-il pu tromper les Gabonais ?

Houcine était au Gabon en 2013. C’est nous qui l’avons amené ici. Il était venu en tant que président de l’ABU (African Boxing Union). Nous avions toujours interdit à Yoka de se mêler dans les affaires techniques des combats de Taylor. Nous lui avons imposé tout ce qu’il fallait pour que les combats de Taylor soient crédibles.

Taylor Mabika a-t-il été roulé par les gens de Yoka et ceux de la WBC méditerranéenne ?

Taylor Mabika est un analphabète, il n’a jamais été à l’école. Il ne comprend rien. Et c’est quelqu’un qu’on manipule facilement. C’est notre enfant. Pour remplir les fiches quand on voyageait, c’est quelqu’un d’autre qui lui remplissait tout ses formulaires. Il pense juste à venir boxer, prendre l’argent et repartir.

Le Roumain Alexandru Jur est-il lui aussi venu boxer, prendre l’argent et partir ?

Cela ne me concerne pas. Mais il y a sûrement eu des arrangements. Je me pose la question, pourquoi taylor est-il passé du ranking mondial à la ceinture méditerranéenne ? Il devait juste solliciter le président d’une Fédération mondiale par une lettre. Si Yoka savait elle aurait inscrit Taylor Mabika à une ceinture mondiale.

Taylor sait-il qu’il suffit une lettre manuscrite pour disputer une nouvelle ceinture mondiale ?

Mabika est déjà champion du monde. Certes il a perdu le titre. Et il aligne des petites ceintures pour tromper le peuple parce qu’il est quelqu’un qu’on manipule facilement. Ce qui m’interpelle ce sont toutes ces centaines de millions de FCFA dépensées pour rien.

Le Gabon peut-il prendre part aux compétitions internationales ?

Il ne peut pas prendre part aux compétitions internationales et il ne peut pas organiser des compétitions nationales de boxe. Si la Fégaboxe s’entête elle va aggraver sa situation. La CAB peut alourdir la sanction jusqu’à la radiation. Ce serait dommage pour notre sport d’identification.

FIN/INFOSGABON/EP/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *