Economie

Gabon : Le gouvernement doit livrer dans les délais les barrages électriques

Libreville, 22 janvier 2013 (Infos Gabon) – Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a exhorté le gouvernement lors du dernier conseil des ministres de tout mettre en œuvre pour livrer dans les délais les deux barrages hydroélectriques du Woleu-Ntem et de la Ngounié.

Le gouvernement de la République gabonaise a été interpellé par le président Ali Bongo Ondimba face aux retards enregistrés dans la dotation du réseau hydroélectrique de deux nouveaux barrages dont la réalisation se fera aux chutes de Fe II sur la rivière Okanoau sud-ouest de Mitzic dans le Woleu-Ntem, et aux chutes d’eau de l’Impératrice Eugénie situées sur la rivière Ngounié, à 5 km en aval de Koulamoutou dans la Ngounié.

Le chef de l’Etat a notamment guidé les ministres concernés sur la garantie de financement, la maîtrise des engagements, la répartition des parts en conformité avec les exigences internationales et la garantie du retour au domaine de l’Etat de ces infrastructures dans un délai compatible avec les engagements de chaque partie dans l’exécution desdits projets.

Annoncés depuis les 20 décembre 2010 et 4 octobre 2011 derniers lors des conseils de ministres délocalisés, ces réseaux électriques doivent permettre de pallier aux insuffisances enregistrées au Gabon en matière d’électricité.

Le projet du Woleu-Ntem comprend la construction d’une centrale électrique de 36 MW au fil de l’eau et le projet de la Ngounié prévoit la réalisation d’une centrale hydroélectrique au fil de l’eau, avec quatre turbines initiales de 14 MW pour une production de 56 MW et deux autres turbines qui augmenteront la production à 84 MW en 2015.

Ces deux centrales qui ont bénéficié rappelons-le d’un apport financier de la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 57.5 millions d’euros contribueront à la création du réseau électrique national.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *