Politique

Gabon : Le Président Ali Bongo Ondimba a inauguré un nouveau Camp militaire

Libreville, 7 mars 2013 (Infos Gabon) – Le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba a inauguré le mercredi 6 mars dernier à Franceville, capitale provinciale du Haut-Ogooué (sud-est), un nouveau camp militaire, baptisé « Camp Colonel Jean-Marie Djoué Dabany », du nom d’un militaire gabonais « déclaré mort en service commandé » le 24 avril 1985. Indique une source officielle.

« Ce camp de la 4ème Région militaire, jadis situé au camp Maba, en plein cœur de Franceville, a été construit pour la délocalisation des unités situées en zone à forte densité urbaine », a indiqué le Ministre gabonais en charge de la Défense Nationale, Pacôme Rufin Ondzounga.

Et de préciser : « Cette nouvelle caserne, qui comprend un bâtiment de commandement, trois de troupes, un ordinaire, une soute à munitions et un poste de sécurité dans la zone administrative, est caractérisée par une grande capacité d’accueil et un déploiement plus cohérent des unités de l’Armée de Terre sur l’ensemble de la zone de défense Sud-est ».

A en croire l’entreprise adjudicataire, dans la zone technique il y a un hangar et un atelier puis, dans la zone des habitations, une infirmerie, huit villas de type F5, douze de type F4 et soixante-douze studios de type F3 ».

Cette caserne, estime-t-on, offrira, des conditions optimales de travail et d’épanouissement aux militaires, permettra aux officiers, sous-officiers et militaires du rang de disposer d’installations fonctionnelles conformes aux normes internationales de sécurité et d’un cadre de vie agréable.

Au cours de cette cérémonie, le Ministre de la Défense nationale, Pacôme Rufin Ondzounga a évoqué la construction imminente d’une caserne militaire à Lastoursville, la délocalisation du régiment de commandement d’appui et de soutien (RCAS), le génie militaire, le bataillon de reconnaissance et de combat (BRC) dont les travaux d’aménagement de nouvelle caserne sont programmés dans la banlieue de Libreville.

D’après une source militaire, le Colonel Jean-Marie Djoué Dabany est né le 30 septembre 1948 au nord-est du Haut-Ogooué dans le village Obouo.

Il s’engage volontairement dans l’Armée de Terre le 5 septembre 1967 alors qu’il n’a que 19 ans. Après une formation commune de base, il est affecté au détachement Sud à Mouila dans la province de la Ngounié où il restera deux ans avant d’aller suivre une formation d’officier à l’école des officiers de Bouaké en Côte d’Ivoire jusqu’en 1969 », indique la source.

Et de poursuivre : « Cette formation l’ouvrira les portes de Pau où il sortira en 1970 deux ans après la formation. Il servira deux ans comme chef de section des troupes aéroportées et est désigné en 1972 pour aller suivre le cours de perfectionnement des officiers subalternes à Montpellier. A la fin celui-ci, il est retenu pour suivre le cours d’état-major à Compiègne.

Premier parachutiste gabonais qualifié en saut, en ouverture automatique, il aura marqué l’ensemble des militaires, parachutistes, cavaliers de l’armée de terre, par son dynamisme en tant qu’officier, sa vision du métier des armes et sa diligence à trouver des solutions aux préoccupations des soldats.

Très apprécié par ses chefs pour sa disponibilité permanente, il est respectivement promu aux grades de sous-lieutenant le 19 aout 1968, officier adjoint au commandement du 1er régiment interarmes ; lieutenant, le 10 mars 1970 et est mis à la disposition du chef d’état-major chargé de la mise sur pieds du commando parachutiste puis il est nommé commandant de la compagnie parachutiste le 20 juin 1970. Le 9 juillet 1971, il passe capitaine et chef d’état-major adjoint des forces terrestres et navales et promu au grade de chef de bataillon trois ans plus tard. En fin 1976, il est promu au grade de lieutenant-colonel et disparait dans les environs de Ndjolé le 20 février 2978 dans l’accident du Puma. Promu colonel à titre posthume le 1er juillet 1979, il est, six ans plus tard, déclaré mort en service commandé » et « rayé des contrôles de l’armée le 24 avril 1985.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2013

© Copyright Infos Gabon

 

 

 

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *