Social

Gabon : Le Président Ali Bongo Ondimba a placé les jeunes au centre de son action

Libreville, Lundi 11 Mai 2015 (Infos Gabon) – Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba s’est rendu, samedi 9 mai, à Lambaréré (Moyen-Ogooué), où il a lancé, à l’occasion d’une rencontre avec des centaines de jeunes, un appel à la mobilisation autour d’une ambition commune : le travail qui libère et exalte, pour un avenir dans l’union et la justice. Bourses d’études, formations à l’entreprenariat, protection sociale, développement de l’agriculture, opportunités de la CAN 2017 : « L’État ne vous abandonnera jamais ! »

« Certains vous parlent d’un passé que vous n’avez pas connu. Ils vous parlent d’un passé qu’eux-mêmes ne connaitront plus. Moi, je suis venu vous parler du présent ». Au lendemain de la Journée nationale de la jeunesse, célébrée par le Gouvernement le 8 mai à Libreville, le Chef de l’État a choisi Lambaréné, «carrefour des voies de communication au centre du pays, lieu d’un formidable brassage des cultures », pour dialoguer en liberté avec la jeunesse gabonaise.

Le président à l’écoute

Dans le cadre du centre de conférences ultramoderne que l’État vient de mettre à disposition du chef-lieu du Moyen-Ogooué, lycéens, étudiants et représentants associatifs rassemblés dans une ambiance tantôt festive, tantôt attentive, ont pu suivre, comme le président de la République, les interventions du leader du Conseil national de la Jeunesse du Gabon et du vainqueur du Grand Prix de l’Excellence, -représentant les jeunes entrepreneurs et les pensionnaires de l’Incubateur multisectoriel. Lequel ne manquera pas de souligner « l’ambition qui ne demande qu’à éclore dans le cœur des entrepreneurs de ce pays, la chance qui est entre nos mains d’être les acteurs de la diversification économique ». Le ton était donné : les idées sont là, les projets sont sortis des cartons, les jeunes veulent participer au mouvement du Gabon qui avance. Et dans cette aventure, leur répond le Président, « l’État ne vous abandonnera jamais ! »

Conscient de la « peur du lendemain », à l’écoute d’une sourde inquiétude, Ali Bongo Ondimba rappelle son engagement « à aider la jeunesse à garder espoir, à s’inventer un nouvel avenir ». « Sur le plan scolaire, souligne-t-il, d’importants efforts ont été accomplis afin de rendre disponibles plus de 400 salles de classe à travers le territoire. Nous avons de même augmenté le nombre de bénéficiaires des bourses d’études dans l’enseignement supérieur, passant de moins de 10.000 en 2009, à 30.000 aujourd’hui (+300%, soit 65 milliards de francs CFA de dépenses budgétaires). Nous avons de même étendu le bénéfice de l’assurance maladie universelle à tous les étudiants ».

Formation – Emploi

« Pour favoriser l’employabilité des jeunes, nous avons engagé d’importantes réformes dans le domaine de la formation professionnelle : ce sont aujourd’hui près de 400 jeunes qui bénéficient de contrats d’apprentissage auprès des entreprises partenaires. Nous avons de même réformé le fonctionnement et les missions du Fonds d’insertion et de réinsertion (inscription de 10 milliards de francs CFA au budget de l’État). L’ONE devra désormais couvrir l’ensemble du territoire. Dans les secteurs prioritaires de la santé et de l’éducation, ce sont environ 10.000 emplois qui ont été créés depuis 2009. S’agissant de l’entreprenariat et de l’auto-emploi, nous avons mis en place des mécanismes d’aide et d’accompagnement comme Train My Generation. Pour favoriser l’emploi des jeunes et des femmes en milieu rural, nous avons lancé le programme GRAINE (création à terme de plus de 20.000 emplois et de 2500 dossiers de formation en Malaisie) ».

Une ambition commune pour un nouveau Gabon

Pointant les oiseaux de mauvais augure et tous ceux qui s’accrochent malgré l’usure du temps, Ali Bongo n’y va pas par quatre chemins : « Non, nous n’allons pas dans le mur. Non, le pays n’est pas ruiné ! Ne les écoutez pas. J’ai dit que je conduirai ce pays vers l’émergence et je le ferai. Je n’ai jamais dit que ce serait facile. On peut trébucher, mais ensuite on se relève et on marche ! » Et cet appel : « J’ai besoin de votre soutien. Nous devons avoir une ambition commune ».

L’ambition du travail « qui libère, exalte et enrichit », par exemple pour la CAN 2017 « qui devra être une formidable opportunité d’emplois et d’auto-emplois, une fenêtre ouverte sur le Gabon, une occasion supplémentaire de renforcer notre vivre-ensemble et notre sentiment d’appartenance à une même patrie ».

Devant une salle désormais chauffée à blanc et parcourue de vivats, qui n’attendait plus que la ruée pour la photo avec lui, le président Bongo Ondimba voudra conclure sur le ton de l’optimisme : « Notre pays a des indicateurs économiques solides et des perspectives encourageantes, avec un taux de croissance qui, malgré la crise, va se situer entre 4,5 et 5% ».

« Plus que jamais, les jeunes sont au centre de nos préoccupations. Ils sont le cœur de notre action ! »

FIN/INFOSGABON/PM/DCP/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *