Social

Gabon : L’Onep en grève générale illimitée

Libreville, 12 mars 2013 (Infos Gabon) – Réunis le 9 mars 2013, les employés du secteur pétrolier membres de l’Onep (Organisation Nationale des Employés du Pétrole) ont attendu avec une patience remarquable, leurs représentants qui rentraient de Libreville le même jour, pour décider de la conduite à tenir après l’expiration, le 5 mars, du préavis de grève générale et l’échec des négociations entamées avec le Gouvernement gabonais.

Après un bref compte rendu des trois jours de négociations, Guy Roger Aurat Reteno, le secrétaire général, a donné la parole aux adhérents pour décider de la conduite à tenir.

« Pendant trois jours, nous sommes restés au niveau du premier préalable. Constatant que tout étant bloqué, nous avons décidé de sortir des négociations et de renter à Port-Gentil comme vous nous l’avez demandé. A présent, que faisons-nous ? », a-t-il demandé à la foule d’adhérents surchauffés.

« Grève générale illimitée dès maintenant », fut la réponse donnée en chœur par l’ensemble des adhérents qui ont refusé catégoriquement la proposition du secrétaire général d’observer d’abord la grève d’avertissement. Dès lors, le secrétaire général n’avait qu’une seule option se retirer pour la rédaction d’un mot d’ordre de grève.

Les rapports quotidiens des négociations débutées le 4 mars dernier avec le Gouvernement révèlent que les discussions pendant les trois jours qu’elles auront duré ne sont pas allés au-delà des préalables.

Mis en garde samedi, quelques heures seulement avant le lancement de grève, le bureau national de l’Onep a tenu un point de presse à son siège pour, selon son secrétaire général, « non seulement confirmer la grève, mais montrer à l’opinion nationale et internationale que l’Onep est une organisation citoyenne ».

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *