Politique

Gabon : Lorsqu’Africa 24 induit les téléspectateurs en erreur

Libreville, Mercredi 27 Novembre 2019 (Infos Gabon) – La chaine panafricaine d’information en continu et émettant depuis Paris en France a annoncé dimanche l’interpellation de l’ex-directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba.

Les téléspectateurs d’Africa 24 en général et les Gabonais en particulier l’ont appris avec stupéfaction au cours du journal télévisé Afrique centrale de dimanche que Brice Laccruche Alihanga était aux arrêts dans le cadre de l’opération mains propres en cours au Gabon. La chaine panafricaine d’information en continu basée à Paris en France a laissé entendre que l’ancien directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba a été «placé en garde à vue pour des soupçons de corruption et d’enrichissement illicite».

A l’instar de «Renaud Allogho Akoué, l’ex-directeur général de la CNAMGS ou d’Ismaël Ondias Souna, l’ex-directeur général de la Société équatoriale des mines (SEM)». Une information erronée dans la mesure où il n’en a rien été d’autant plus que l’intéressé se trouvait le week-end auprès de sa famille à Libreville. En tant que ministre, M. Alihanga poursuit sa mission au sein du gouvernement.

Au Palais du bord de mer de Libreville, des sources essaient de situer chaque chose dans son contexte et écartent l’idée d’une opération ciblée comme tentent à le faire croire une certaine opinion. «Il peut simplement s’agir de les auditionner pour recueillir des informations. Parler à tout va d’interpellation et d’arrestation est donc abusif (…) En outre, toutes les personnes concernées par cette opération anti-corruption bénéficient de la présomption d’innocence», souligne-t-on.

Coutumière du fait, Africa 24 habitue déjà le public gabonais d’informations non vérifiées et souvent fausses. L’on se souvient qu’en mai 2018, elle a annoncé le déclenchement d’une épidémie d’Ebola au Gabon. Avant de se rebiffer par la suite lorsque cette information s’est avérée fausse. Africa 24 a dû s’excuser. Mais, le mal était déjà fait.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon-Union européenne : On renoue le dialogue

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *