Social

Gabon : Nécessité d’une campagne de vaccination contre la rougeole

Libreville, 4 mars 2013 (Infos Gabon) – Au cours du dernier conseil des ministres, qui s’est tenu jeudi dernier à Libreville,  le Président de la République a instruit le gouvernement afin que les campagnes de vaccination dédiées aux enfants se déroulent sur l’ensemble du territoire pour renforcer leur immunité et les protéger de certaines maladies.

De l’avis de nombreux observateurs de la vie politique nationale, ces instructions du chef de l’Etat sont hautement significatives. Tant elles interviennent quelques temps après la découverte de douze cas de rougeole à Libreville. Une épidémie dont la présence a d’ailleurs été confirmée par le directeur général de la santé,        Jean Damascène Khouilla.

Bien que des préalables soient indispensables à toute campagne vaccinale, il importe tout de même que les instructions du numéro un gabonais soient matérialisées avec célérité. D’autant que des remeurs de plus en plus folles sur l’ampleur de l’impact de la pathologie se font grandissante dans la capitale gabonaise.

Déjà, il se raconte que certaines chancelleries occidentales auraient conseillées, sous manteau, à leurs ressortissants de renouveler leurs vaccinations contre la rougeole et d’éviter de fréquenter des lieux publics. Certains bruits véhiculent des chiffres angoissants et alarmistes sur le nombre d’individus, principalement d’enfants, affectés par la pathologie. D’autres prétendent même que l’épidémie sévirait à l’intérieur du pays.

En l’absence d’une véritable campagne de vaccination transparente des autorités sanitaires nationales, difficile qu’il en soit autrement. Chacun y va de son ‘‘ kongossa’’. Il est d’autant plus urgent d’agir que la présence des cas de rougeole à Libreville laisserait à penser que certains individus n’ont pas encore accès à l’unique mode de prévention. Ce qui, dans une certaine mesure, est assez dramatique. Vu que jusqu’à l’âge de 5 ans, les vaccins contre la rougeole sont gratuits dans toutes les structures sanitaires publiques.

Malheureusement, faute d’information ou par rupture de stocks, certains parents ne peuvent faire vacciner leurs enfants. Une situation préjudiciable à ces derniers. D’autant la rougeole est une pathologie virale grave et mortelle pour les jeunes enfants malnutris. Et qu’elle se transmet par le contact avec les personnes affectées ou au toucher de leurs sécrétions nasales ou laryngées.

Il importe d’agir d’autant plus vite que la couverture vaccinale contre la rougeole a été choisie comme indicateur de réalisation du quatrième objectif du millénaire pour le développement.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *