Social

Gabon : Un audit des hôpitaux publics demandé

Libreville, Mercredi 22 mai 2019 (Infos Gabon) – Suite à la gestion des dettes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), le syndicat national des agents de la CNAMGS (SYNA-CNAMGS) a demandé un audit des hôpitaux publics.

Le syndicat national des agents de la CNAMGS (SYNA-CNAMGS) reste convaincu que le dysfonctionnement de services pour les assurés de la CNAMGS n’est pas le fait de l’organisme, mais émanerait du gouvernement et des directions de ces structures hospitalières.

Les assurés de la CNAMGS ont, durant plus de deux semaines, été privés de la prise en charge dans les hôpitaux publics gabonais. Même si la reprise des soins avait été annoncée par les premier responsables de la Caisse, à écouter le SYNA-CNAMGS, celle-ci n’est pas encore effective.

La dette est « réelle et profonde dans la mesure où il y a un véritable dysfonctionnement au niveau du système de paiement », a assuré le président du SYNA-CNAMGS, Gaël Moussounda , qui a tenu à préciser que la CNAMGS ne soigne pas le malade, mais l’assure uniquement.

Ainsi, pour la reprise effective des prestations pour les personnes assurées, la dette doit être soldée. Les directions générales des Centres Hospitaliers Universitaires de Libreville, d’Owendo et celle de mère et enfant doivent éponger leur dette auprès de la CNAMGS, a indiqué Gaël Moussounda.

Par ailleurs, la destination prise par les 20% reversés par les assurés communément appelé « ticket modérateur » a été abordée. « Ces sommes ne sont pas versées dans les structures sanitaires publiques », a expliqué Gaël Moussounda.  

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Retour à la normale pour les assurés de la CNAMGS

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *