Social

Gabon : Noureddin Bongo Valentin veut d’un audit dans les universités

Libreville, Mardi 11 Février 2020 (Infos Gabon) – S’il en est un qui a abandonné la réforme au milieu du gué, c’est le responsable de l’Université Omar Bongo (UOB) et tout son aréopage d’érudits. Pour ces derniers, renoncer à gérer de manière orthodoxe ce haut sanctuaire du savoir ce serait hypothéquer l’avenir des élites.

Affairisme ou collusion frontale avec les gestionnaires ? Le coordinateur général des Affaires présidentielles a plutôt une autre lecture de la chose. Les dysfonctionnements actuels au sein de l’UOB l’agacent. Il rappelle au ministre de l’Enseignement supérieur, à plus de rigueur et de fermeté. Il interroge sur la capacité à tirer la leçon sur l’expérience des autres anciens membres du gouvernement.

Cet exemple du recteur qui nomme sa chargée d’études par arrêté rectoral en lieu et place de l’exécutif par un décret en conseil des ministres. C’est insuffisamment professionnel, quoique totalement affectueux ! Un fin connaisseur du ministère résume : “C’est du copinage !”

La question est : “Qui fera office de fusible dans cette affaire où chaque péché d’orgueil se mêle d’un amateurisme impardonnable ? Le budget affecté  à la célébration du 50e anniversaire de l’UOB était de 500 millions de francs CFA pendant que l’institution peine à fonctionner. Les universités doivent être mieux gérées et les étudiants mieux formés.

FIN/INFOSGABON/EM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La revue de la presse gabonaise de la semaine du 3 au 9 février 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *