Economie

Gabon : On identifie les goulots d’étranglement à la ZES de Nkok

Libreville, Jeudi 11 Janvier 2018 (Infos Gabon) – La récente visite du ministre de l’Economie, Régis Immongault, à Nkok a permis de diagnostiquer les différentes entraves au décollage de ce poumon économique.

Après la descente effectuée lundi dernier à la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok, le ministre de l’Economie, Régis Immongault, est désormais fixé sur ce qui hypothèque ce pôle économique d’être compétitif et de faire courir les investisseurs. Nonobstant l’existence en son sein d’un Guichet unique censé faciliter les formalités administratives, la ZERP de Nkok tarde toujours à combler les attentes du gouvernement et des opérateurs économiques. Plusieurs goulots d’étranglement subsistent encore. Les administrations de douane, des impôts et du trésor ouvertes pour faciliter la diligence dans le service tardent toujours à apporter satisfaction aux usagers.

Ainsi, au niveau de la douane par exemple, la délégation de signature dont ne dispose pas son représentant à Nkok constituerait le principal blocage. «Cela passe par la mise en place d’un système informatique et d’une connexion entre le service de douane de Nkok et les services centraux», a déclaré le ministre de l’Economie. Même si du côté des impôts il se félicite de quelques améliorations, il pense qu’il y a encore des efforts à fournir.

«Il faut aller plus loin pour que les agents qui y travaillent délivrent tous les documents administratifs dans les temps requis», a constaté Régis Immongault. Mais, à ce niveau il a dû remarquer que la véritable préoccupation se trouve au niveau du logiciel intégré pour l’imposition et le recouvrement et sa connexion aux services centraux, la présence d’un receveur d’autant plus que le paiement continue de se faire au comptant.

D’autres soucis portent sur le passage aux frontières des opérateurs économiques venant ou sortant de la ZERP, la délivrance des autorisations de travail aux expatriés dans les délais requis ainsi que le transport des devises pour les familles. La diversification des commandes, des clients et des fournisseurs, la commercialisation sur les marchés internationaux posent encore problème dans le décollage du pôle économique de Nkok.

Pour surmonter ces difficultés, Régis Immongault qui à l’occasion s’est entretenu avec la Haute autorité, les administrations sous-tutelle, les parties prenantes et les entreprises, a invité les uns et les autres à plus de transparence et de bonne gouvernance. Il a surtout déploré l’absence de traçabilité dans l’acheminement des conteneurs.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *