Economie

Gabon : Quid de la gestion des dépenses publiques et contrôle des ressources ?

Libreville, 13 février 2013 (Infos Gabon) – Organisé par le Ministère gabonais en charge du Budget, le Séminaire sur la gestion des dépenses publiques et contrôle des ressources à l’intention des Directeurs Centraux des Affaires Financières et des Contrôleurs budgétaires, s’est tenu le lundi 11 février dernier à Libreville. A-t-on constaté.

Axé sur le lancement de la gouvernance du programme « gestion des dépenses publiques et contrôle des ressources » dont la mise en œuvre incombe à la Direction Générale du Budget (DGB) et celle du Contrôle des Ressources et des Charges, a permis aux participants de s’imprégner des concepts de la Budgétisation par Objectif de Programme (BOP) et de la démarche d’élaboration du Programme Annuel de Performance (PAP) ainsi que ses objectifs globaux, afin de faciliter la fixation des objectifs contributifs de chaque unité opérationnelle pour l’année 2013.

S’agissant de la mise en œuvre du PAP 2013 du programme de gestion des dépenses publiques et contrôle des ressources, il s’agit, entre autres de développer les contrôles sur place pour les dossiers de fonctionnement et d’investissement, identifier et évaluer les principaux risques en matière de recouvrement exhaustif des ressources publiques et mettre en place les contrôles appropriés : améliorer la qualité des plans de passation de marchés d’engagement et de déblocage élaborés par les administrations et disposer d’un plan de formation pluriannuel les Directions Générales du Budget et du Contrôle des Ressources et des Charges.

A en croire le Directeur Général du Budget, Yves Fernand Mamfoumbi, d’ici la fin de cette semaine, chaque Responsable de Budget Opérationnel de Programme (RBOP) transmettra à ses unités opérationnelles une lettre d’objectifs, afin qu’au plus tard le 15 mars prochain, le démarrage de l’exécution du PAP soit effectif.

Le projet annuel de performance (PAP) est selon lui, le document dans lequel on s’engage devant le Parlement a atteindre certain nombre d’objectifs qu’on s’est préalablement fixé.

Pour sa part, le Directeur de Cabinet IDRH, Michel Dubois, qui accompagne le Gabon dans le processus de budgétisation par objectif de programme au Gabon, a souligné que cette réforme est essentielle. Dorénavant, a-t-il fait savoir, les crédits seront alloués en fonction des grandes politiques publiques, avec des objectifs précis à atteindre et dont les responsables auront à rendre compte au Parlement et plus largement, à la société gabonaise.

L’organisation de ce Séminaire montre d’après les analystes de la vie économique, que la DGB et la Direction des Contrôles des Ressources et des Charges qui demandent aux administrations de passer à l’action, sont à l’avant-garde de la réforme.

Il sied de noter que les experts en matière de programmation financière assistent, depuis le lundi 11 février dernier à Libreville, et ce, jusqu’au 15 février prochain, à un Séminaire régional dit de renforcement de capacités de programmation budgétaire, initié par le Centre Régional d’Assistance Technique du FMI pour l’Afrique Centrale (AFRITAC CENTRE).

Les travaux de ce Séminaire ouverts par le coordonnateur dudit Centre, Luc Leruth, s’inscrit, d’après les organisateurs, dans le prolongement de celui de mars dernier à Douala au Cameroun, ayant débouché sur plusieurs recommandations dont celle relative au renforcement des capacités de programmation budgétaire dans les Etats membres.

FIN/INFOSGABON/MM/PK/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *