Social

Gabon : Le taux de prévalence du Sida dans le Woleu-Ntem inquiète

Libreville, Mercredi 10 Janvier 2018 (Infos Gabon) – La préoccupation était au centre d’un échange entre la directrice pays de l’ONUSIDA, Françoise Ndayishimiye, et le président d’Ensemble pour la République, Dieudonné Minlama Mintogo.

Le président d’Ensemble pour la République a reçu en audience le 22 décembre dernier la représentante pays de l’ONUSIDA pour le Gabon. Au menu de l’entretien entre Dieudonné Minlama Mintogo et Françoise Ndayishimiye, la propagation du Sida dans le Woleu-Ntem.

De l’avis de la diplomate onusienne, cette pandémie prend des proportions inquiétantes dans cette province. Selon elle, cette partie du pays a à elle seule un taux de prévalence de 7,1% contre 4% à l’échelle nationale. Mme Ndayishimiye explique cet état de chose de par sa situation de zone frontalière ainsi que le manque des campagnes de sensibilisation en la matière.

«Le Woleu-Ntem est une région frontalière, ce qui facilite les transactions sexuelles, la prostitution, les relations intergénérationnelles. En outre, l’absence de dépistage, de traitement, sont autant de causes qui expliquent cette forte prévalence dans cette région», a-t-elle affirmé.

En réaction, Dieudonné Minlama Mintogo qui s’est dit préoccupé par cette situation, a souligné l’urgence d’un plan d’action concertée dans le Woleu-Ntem. Le président d’Ensemble pour la République garde espoir que cette stratégie permettra à terme de venir à bout du mal.

«En menant ce plan d’action dans le Woleu-Ntem nous voulons travailler avec la société civile et notamment les ONG, et les confessions religieuses, le privé et l’administration publique, en comptant sur votre expertise et vos réseaux en tant que leader de cette province», a-t-il lancé.

Du côté de l’ONUSIDA, l’on envisage par exemple que 90% de la population soit dépistée, que 90% des personnes infectées soient mises sous traitement et que 90% des décès liés à cette pandémie soient stoppés. Les deux parties ont pris l’engagement de travailler ensemble pour apporter une riposte appropriée au fléau.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *