Politique

Gabon : Un gouvernement de mission

Libreville, Mardi 11 Juin 2019 (Infos Gabon) – La nouvelle équipe resserrée est chargée de mettre en œuvre de manière rapide, mais rassurante les dernières réformes économiques initiées par le président, Ali Bongo Ondimba.

Annoncé samedi par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, en personne au cours d’une adresse à la nation, le nouveau gouvernement a été nommé lundi soir.

Dirigée par Julien Nkoghe Békalé au poste de Premier ministre, chef du gouvernement, la nouvelle équipe est constituée de 28 membres au lieu de 36 comme la précédente.

Elle est marquée par des sorties importantes, à l’instar de celles de Régis Immongault Tatagani, ancien ministre d’Etat en charge de l’Habitat, d’Abdu Razzaq Kambogo, ancien ministre des Affaires étrangères, de Pascal Houagni Ambouroue, ancien ministre du Pétrole et des Hydrocarbures et d’Estelle Ondo, ancienne ministre de la Décennie de la femme.

Dans ce gouvernement restreint, l’on note la promotion d’Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, unique ministre d’Etat, porté au poste de ministre de l’Intérieur, de la Justice, Garde des sceaux, et l’arrivée d’un fervent défenseur de la cause environnementale, Lee White, nommé ministre de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement, sans oublier le retour en grâce d’Ernest Ernest Mpouho Epigat, ancien ministre de la Défense, qui hérite du portefeuille de l’Habitat.

Nommée en janvier dernier au poste de ministre de la Défense, Rose Christiane Ossouka Raponda reste inamovible. Présenté comme l’un des caciques du régime, Alain Claude Bilie By Nzé devient ministre des Affaires étrangères et cède le fauteuil des Sports et de la Culture à Franck Nguema.

Jean-Marie Ogandaga perd le ministère de l’Économie et ne garde que celui du Commerce. Lambert Noël Matha devient ministre de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des territoires. Denise Mekam’ne Edzidzie épouse Taty quitte la Santé pour prendre les Relations avec les institutions constitutionnelles et les Autorités administratives indépendantes. Plusieurs autres grandes figures restent aux affaires.

Mais, le fait marquant du gouvernement de lundi reste sans doute la création de tout un ministère chargé de la Promotion de la Bonne gouvernance, de la Lutte contre la corruption et de l’évaluation des politiques publiques confié à Francis Nkea Ndzigue.

On se souvient que samedi dernier, lors de son message aux Gabonais, Ali Bongo Ondimba avait annoncé l’avènement d’un gouvernement «plus restreint, constitué de femmes et d’hommes prêts à donner la priorité à l’intérêt général et capables de faire preuve d’exemplarité».

Avant d’indiquer  que «le ménage doit être fait au sein de notre classe politique, au sein de laquelle le mot “éthique” doit résonner avec force». La création de tout un ministère consacré à l’assainissement des mœurs dans la gestion des affaires publiques démontre la volonté réelle et la détermination du président à venir à bout d’un fléau qui a fini par s’ériger en norme, au fil des ans, dans la gestion des affaires publiques.

L’avènement de ce département ministériel intervient dans un contexte marqué par l’enquête sur la disparition de près de 5 000 m3 de kevazingogate, une essence interdite d’exploitation au Gabon, d’environ 4,5 milliards de F, au port d’Owendo.

Pas d’état de grâce pour le nouveau gouvernement au regard des enjeux. Julien Nkoghe Bekalé et sa toute nouvelle équipe devront s’employer à la mise en œuvre effective des réformes économiques initiées par le chef de l’Etat dans le but de relancer l’économie et de renouer avec la croissance, surtout que les nouvelles venant des institutions financières internationales sont rassurantes et indiquent que le Gabon est sorti de la zone de turbulences dans laquelle il voguait depuis la chute mondiale des cours de pétrole survenue en 2014.

Le nouveau gouvernement qui n’aura pas droit à l’erreur a intérêt à tout mettre en œuvre pour réussir et redonner aux Gabonais le goût de vivre.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *