Société

Gabon : Un vaste rA�seau de trafic da��ivoire dA�mantelA�

Libreville, Vendredi 19 Janvier 2018 (Infos Gabon) – Une opA�ration conjointe menA�e par les forces de dA�fense et de sA�curitA� a permis de neutraliser neuf suspects.

Dans un communiquA� rendu public, la��Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) fait A�tat du dA�mantA?lement du A�plus grand rA�seau de trafiquants da��ivoireA�. Fruit de la��opA�ration Nzok, ce dA�mantA?lement a conduit A� la��interpellation en novembre dernier du Tchadien Abdoulaye Mohamoud Ibrahim, prA�sentA� comme cerveau de cet important trafic, et de huit de ses comparses.

RA�sultat de deux annA�es da��enquA?tes, la��anA�antissement de cet important rA�seau a nA�cessitA� une synergie da��actions entre la��Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), les ministA?res de la DA�fense nationale et de la Justice, la��Agence gabonaise da��A�tudes et da��observations spatiales (AGEOS), la Direction gA�nA�rale de la sA�curitA� extA�rieure (renseignements franA�ais) et INTERPOL.

Connu sous le nom de A�WaguA�A�, le financier de ce rA�seau de trafiquants da��ivoires a A�galement A�tA� interpellA� aprA?s plusieurs jours de cavale. A�Les diffA�rentes personnes interpellA�es au cours de cette enquA?te de grande envergure ont A�tA� inculpA�es pour crime en bande organisA�e et trafic da��ivoire. La��opA�ration Nzok a permis de mettre fin A� un rA�seau qui sa��A�tendait dans les 9 provinces du Gabon et au-delA� de nos frontiA?resA�, souligne le communiquA�.

Le texte prA�cise qua��en en 2017, A�ce sont au total 6 tonnes 355 kg da��ivoire pesant entre 2 et 5 kg dont 48 grosses pointes entiA?res qui ont A�tA� nA�gociA�es, vendues et principalement acheminA�es vers le Cameroun et la��Afrique de la��ouest. Le montant des transactions pour cette mA?me annA�e a atteint la somme de 173 322 000 F CFAA�.

Ces multiples arrestations ont A�tA� rendues possibles grA?ce A� une combinaison da��efforts entre la��unitA� da��A�lite de la Gendarmerie nationale (GIGN), les services secrets gabonais et les A�co-gardes de la��ANPN, placA�s sous la supervision du gA�nA�ral Jean Ekoua, commandant en chef de la Gendarmerie nationale. Une analyse des tA�lA�phones et ordinateurs portables appartenant A� ce gang a A�galement rA�vA�lA� un lien avec des terroristes da��une cellule de Boko Haram active en Afrique de la��ouest.

Une activitA� prA�judiciable A� la vie des A�lA�phants dont le nombre diminue au fil des ans. Tout comme elle constitue A�galement une menace sA�rieuse aussi bien pour la conservation de la biodiversitA� que pour la sA�curitA� et la stabilitA� du pays. A�En dix ans, la population da��A�lA�phants au Gabon a chutA� de 60% contre 90 dans la sous-rA�gion passant de 60 000 A� entre 35 000 et 40 000A�, dA�plore le communiquA�.

Selon la��Agence nationale des parcs nationaux, ce trafic est la��oeuvre des rA�seaux mafieux transnationaux mieux A�quipA�s et plus agressifs.

FIN/INFOSGABON/SM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *