Société

Gabon / Veuves : « Les victimes de spoliation sont très nombreuses » (Jean Daniel Edou Obame)

Libreville, Samedi 15 Juin 2019 (Infos Gabon) – En prélude à la Journée internationale de la veuve et de l’orphelin qui se tiendra le 22 juin prochain, le Directeur général adjoint de la protection de la veuve et de l’orphelin, M. Jean Daniel Edou Obame a accordé une interview à notre rédaction. Lors de celle-ci, il a révélé que les victimes de spoliation sont de plus en plus nombreuses.

Infos Gabon : Dans quel cade s’inscrit cette caravane ?

M. Jean Daniel Edou Obame : Cette caravane s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale de la veuve et de l’orphelin, organisée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, qui aura lieu le 22 juin.

En prélude à cette dernière, la caravane va sillonner tous les arrondissements de Libreville, pour s’achever le samedi sur-prochain à l’Hôtel de ville de Libreville.

Infos Gabon : Au regard du thème de la rencontre qui porte sur les droits et devoirs du conjoint survivant, peut-on dire que beaucoup reste encore à faire en terme de sensibilisation ?

M. Jean Daniel Edou Obame : Bien entendu, les victimes de spoliation qui arrivent dans nos bureaux sont très nombreuses. C’est la raison pour laquelle, une journée a été instituée par les Nations Unies, sous l’impulsion de la première dame Mme. Sylvia Bongo Ondimba.

C’est un phénomène qui touche des milliers de veuves à travers le monde et au Gabon en particulier. Le fait pour le gouvernement d’avoir mis en place une administration, pour s’occuper de ces questions, je pense que cela montre à suffisance que le problème est toujours d’actualité.

Infos Gabon : Les veuves constituent l’épicentre de la spoliation, y-a-t-il des cas des hommes spoliés ?

M. Jean Daniel Edou Obame : Je crois que c’est parce qu’elles sont les plus spoliées. Les hommes ne représentent qu’une fine portion, et constituent d’ailleurs des cas isolés.

Infos Gabon : Y-a-t-il des statistiques nous permettant d’avoir une idée sur la problématique de la spoliation des femmes au Gabon ?

M. Jean Daniel Edou Obame : A ce jour, nous n’avons pas des données statistiques, pour la simple raison que nous sommes restés deux ans inactifs, suite à un incendie qui est intervenu dans nos locaux.

Il y a de cela un peu plus d’un an que nous avons repris nos activités. Il est donc difficile pour nous, de nous prononcer sur la question. Cependant, depuis la reprise des activités nous avons enregistré une trentaine de veuves spoliées, rien qu’au niveau de la capitale. Ce qui est tout de même considérable.

Infos Gabon : Un mot à l’endroit des veuves spoliées silencieuses

M. Jean Daniel Edou Obame : Je les invite à se présenter dans nos services, en appelant au 02-13-02-22. Qu’elles se présentent à la direction de la Veuves et de l’Orphelin, on leur donnera toutes les informions utiles, et un encadrement nécessaire pour qu’elles puissent rentrer dans leurs droits.

FIN/INFOSGABON/LK/2019

Copyright Infos Gabon

Lire 👉 Droits des femmes : La Fondation Sylvia Bongo Ondimba en première ligne au Canada

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *