Sports

Gestion du sport au Gabon : La recréation est terminée

Libreville, Mercredi 1er Août 2018 (Infos Gabon) – Le gouvernement annonce de nouvelles mesures visant à sortir ce secteur de son amateurisme actuel et à mettre un terme à la gabegie.

Trop c’est trop ! Pourrait-on dire au lendemain de la dernière sortie du ministre d’Etat, ministre des Sports, Alain-Claude Bilie By Nze, et de la ministre déléguée, Laetitia Diwékou.  En présentant samedi dernier à Libreville la nouvelle vision du sport, ils ont fait un état des lieux moins élogieux de ce secteur au Gabon. Dans un diagnostic sans complaisance de cette situation, les deux membres du gouvernement dénoncent «une incurie généralisée dans la question de la gestion du sport».

Pour Alain-Claude Bilie By Nze, le pays a déjà investi beaucoup de fonds dans cette activité sans que les résultats suivent. «Le contribuable a beaucoup investi sur le sport mais les résultats ne sont pas à la hauteur de cet investissement de l’Etat. Avec la tenue d’un Conseil interministériel sur le sport, c’est un état des lieux qui fait remonter à la surface une incurie généralisée dans la question de la gestion du sport», fustige-t-il.

Pour tourner cette page triste du sport gabonais, il annonce une feuille de route pour les 10 prochaines années qui devra servir de boussole au mouvement sportif gabonais afin «de sortir des approximations et de faire en sorte que le sport dans notre pays retrouve ses lettres de noblesse». Pour les pouvoirs publics, il est question de donner au sport gabonais une nouvelle orientation. Celle-ci intègre les problématiques importantes dont l’environnement juridique des différentes associations et fédérations sportives, du modèle économique avec l’épineuse question de la subvention de l’Etat, unique source de financement de l’activité sportive, du  lien entre l’Etat et le mouvement sportif, de la formation et de l’encadrement du sportif, de l’encadrement, de la médecine sportive et de la gestion des équipes nationales.

Le ministre des Sports a annoncé la tenue prochaine d’une rencontre réunissant différents acteurs qui va permettre de prendre d’importantes décisions qui seront soumises à l’appréciation du chef de l’Etat. Puis, interviendra la mise en place des normes. «Il faut désormais mettre fin au dicton selon lequel l’essentiel c’est de participer. Nous ne pouvons plus continuer à penser que le sport, c’est uniquement la participation. C’est un enjeu économique, diplomatique et nous souhaitons que le Gabon soit une terre de sport», souligne M. Bilie By Nze.

«Dorénavant, aucune équipe nationale ne s’engagera encore à une compétition internationale si sur le plan local il n’y a pas de championnat dans cette discipline», a-t-il conclu.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Ali Bongo Ondimba salue la victoire des Bleus

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *