International

Guinée : La mise en garde de la CPI

Libreville, Mardi 12 novembre 2019 (Infos Gabon) – La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a mis en garde, le lundi 11 novembre 2019, les responsables de l’escalade de la violence en Guinée.

Les tensions sont fortes en Guinée après des semaines de manifestations organisées par l’opposition qui soupçonne le président Alpha Condé de vouloir briguer un troisième mandat.

« Suite aux informations faisant état de nombreux épisodes de violence en Guinée au cours des dernières semaines, j’appelle tous les responsables et leurs sympathisants à s’abstenir de la violence et à reprendre le dialogue pour éviter de nouvelles victimes », a déclaré la procureure de la CPI, Fatou Bensouda.

« Toute personne qui commet, ordonne, incite, encourage ou contribue de toute autre manière à commettre des crimes atroces (…) est passible de poursuites par les tribunaux guinéens ou par la CPI », a-t-elle mis en garde dans un communiqué.

Au total, au moins 16 civils et un gendarme ont trouvé la mort au cours de l’intense mouvement de contestation auquel la Guinée est en proie depuis le 14 octobre à l’instigation du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC).

A 81 ans, Alpha Condé entretient le flou sur ses intentions, mais a entamé en septembre des consultations sur la Constitution. L’opposition accuse de dérive « dictatoriale » l’ancien opposant historique qui fut le premier président démocratiquement élu en 2010, réélu en 2015, après des décennies de régimes autoritaires et militaires.

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

Lire aussi Gabon : Brice Laccruche Alihanga et Hugues Mbadinga Madiya en poste

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *