Economie

Investissements : Le Gabon se vend bien en France

Libreville, Mercredi 3 Avril 2019 (Infos Gabon) – Un colloque sur les opportunités d’affaires dont regorge le pays d’Ali Bongo Ondimba vient de se tenir à Paris.

Le Gabon est un bon risque en matière d’investissements. C’est du moins ce qui ressort du colloque organisé le 29 mars dernier au Palais du Luxembourg au siège du Sénat français à Paris. Placé sur le thème : «Le Gabon, un marché d’Afrique centrale en recherche de diversification», cette rencontre co-organisée par Business France et l’ambassade haute représentation du Gabon dans l’Hexagone a connu la participation de plus de 200 investisseurs traditionnels et nouveaux opérateurs français.

Elle a permis à l’importante délégation gabonaise conduite par Justin Ndoundangoye, ministre des Transports et de la Logistique, de présenter les avantages tirés des mesures fortes décidées par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, en matière d’industrialisation de certaines filières telles que le manganèse, le palmier à huile ou encore le bois. La transformation locale de cette dernière ressource ayant généré plus de 17.000 emplois et place désormais le pays en tête d’exportation en Afrique.

Une communication d’Hilaire Machina, ministre délégué à l’Economie, portant sur les perspectives économiques, le Code des investissements et l’allègement de la fiscalité dans les zones économiques spéciales a davantage édifié l’assistance sur le cadre législatif et réglementaire reluisant dont regorge le Gabon. En sa qualité de chef de la délégation gabonaise, Justin Ndoundangoye a salué «cette capacité de résilience qui permet aujourd’hui aux institutions financières internationales de tabler sur des projections à court terme de croissance de plus de 3,4% en 2019 et en 2020, sous l’impulsion des secteurs hors pétrole».

Le ministre des Transports et de la Logistique en a profité pour réaffirmer la volonté des plus hautes autorités gabonaises de voir les opérateurs français accroître leurs investissements, certes, dans un environnement de compétitivité ouvert à de nouveaux partenaires.

Compte tenu des liens historiques qui lient le Gabon et la France, le ministre gabonais a réaffirmé l’engagement du Gabon à maintenir allumé ce flambeau. «La France, qui a toujours été à nos côtés et à qui nous ne tournerons jamais le dos, en raison de la force de notre coopération économique et culturelle, ainsi que ses entreprises, ont toute leur place», a-t-il indiqué.  

Une initiative saluée à sa juste valeur par Christophe André Frassa, président du groupe interparlementaire d’amitié France-Afrique centrale, représentant le président du Sénat français, Gérard Larcher, et Frédéric Rossi, directeur général délégué de Business France et Philippe Autié, ambassadeur de France au Gabon. Ont également effectué le déplacement, Alain Ba Oumar, président de la Confédération patronale gabonaise (CPG), Gabriel Ntougou, directeur général de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI) et Serge Mickoto, directeur général du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS).

En marge de la cérémonie officielle et des débats au sein des panels mis à profit pour présenter les projets du ministère des Transports, Justin Ndoundangoye a reçu tour à tour une vingtaine d’investisseurs français. Certains sont attendus à Libreville courant avril 2019. 

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : La réduction des gros salaires confirmée

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *