Politique

L’Etat ne va pas subventionner l’injure

Libreville, Mercredi 24 Juin 2015 (Infos Gabon) – En lançant cette confidence aux journalistes présents à sa traditionnelle conférence de presse hebdomadaire qu’il a donnée au palais présidentiel le 19 juin 2015, Alain Claude Bilié By Nze leur a également rappelé la décision prise par les autorités de porter à 2 milliards de francs CFA l’aide annuelle dédiée aux organes de presse.

Le conseiller politique et Porte parole de la Présidence de la République, Alain Claude Bilié By Nze était face à la presse le 19 Juin pour comme à l’accoutumée dresser d’une part une introspection de l’agenda du Chef de l’Etat et d’autre part, décliner certaines grandes décisions prises au niveau de l’exécutif.

Sur le premier point, il a évoqué la visite effectué à Paris (France) puis l’inauguration du complexe métallurgique de Moanda (CMM).

Dans l’hexagone a-t-il avancé, Ali BONGO ONDIMBA qui a pris part au 51e Salon international de l’aéronautique et de l’espace aérien au Bourget près de Paris sur invitation personnelle du Président français François Hollande, a eu des échanges fructueux avec le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de la défense Jean-Yves le Drian, des entretiens a dit Alain Claude Bilié By Nze ont portés pour l’essentiel sur la coopération militaire entre le Gabon et la France.

Venant à l’inauguration du CMM, le porte parole de la présidence a dit, que cette structure est un maillon de la chaine du Gabon industriel qui s’est matérialisée par le passé avec la mise en activité de la zone économique spécial (ZES) de Nkok et le complexe usinier de transformation de bois de la Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG) à Owendo.

« C’est le secteur minier qui engage sa mue », a-t-il avancé avant de relever par la suite que le CMM demeure une référence en Afrique Subsaharienne vu qu’elle a une capacité de production annuelle de 65 000 tonnes de silico manganèse et 20 000 tonnes de manganèse métal.

Avant de prendre congé de ses hôtes, Alain Claude Bilié By Nze leur a rappelé les responsabilités qui incombent dans le traitement des informations à livrer au public.

« Nous allons continuer à militer pour une information saine et équilibrée », a-t-il indiqué, puis il leur a annoncé que l’Etat a décidé que l’aide annuelle à la presse soit portée à 2 milliards de FCFA, soit 4 fois le montant de la subvention initiale. En parlant de ce fonds d’aide à la presse, le Porte parole a voulu expliquer que les autorités n’ont pas la volonté tuer la presse, faisant allusion à la condamnation du journal Laube suite à une plainte du Chef de l’Etat.

FIN/INFOSGABON/PM/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *