Economie

Lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite : Des formations au bénéfice des acteurs au développement et des populations

Libreville, Lundi 29 Juin 2015 (Infos Gabon) – Ces rencontres initiées par la CNLCEI (commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite) et l’ANIF (agence nationale des investigations financières) en partenariat avec le PNUD (programme des nations unies pour le développement), visent à réduire de manière significative le phénomène de la corruption au Gabon.

Les membres de la CNLCEI et de l’ANIF ont initié depuis le 24 Juin 2015 une campagne de sensibilisation et d’éducation à la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

Cette opération lancée avec le soutient du programme des nations unies pour la population (PNUD) poursuit un but important à savoir : donner un coup de fouet au phénomène de la corruption qui gangrène depuis quelques années la société gabonaise et dont les conséquences néfastes affectent l’économie nationale.

Dans le Woleu Ntem du 24 au 27 Juin 2015, la caravane qui a bénéficié de l’appui des ONG « ‘On ne m’achète pas’’ et ‘’Brain Forest’’ s’est appesantie sur le blanchiment des capitaux en milieu scolaire, en zone rurale et partant dans le secteur forestier.

A ce sujet, les membres de celle-ci ont mis l’accent sur le cas du Kevazingo l’espèce du bois gabonais réputé dense, stable et tout simplement résistant aux champignons et aux termites, mais qui malheureusement souffre d’une exploitation abusive et inégale.

Pour la suite de cette tournée, le ROLBG (réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance du Gabon) va se déployer à Port-Gentil pour animer un séminaire à l’endroit des entreprises pétrolières et des PME des secteurs du transit , import-export, commerce et BTP, ce à cause de la position stratégique qu’elles occupent dans la capitale économique. D’où les formateurs vont s’appuyer d’avantage sur le développement des compétences internes des entreprises, l’adoption de bonnes pratiques, la question des normes de la déontologie que les entreprises se doivent absolument d’intégrer dans leur mode de fonctionnement afin qu’elles demeurent à l’abri de la corruption.

A noter que, cette campagne de sensibilisation à l’intérieur du pays est la poursuite des actions amorcées les 26, 27 et 28 Mai 2015 par l’organisation à Libreville, sur instruction du gouvernement, d’un séminaire de renforcement des capacités des enseignants du supérieur.

FIN/INFOSGABON/OS/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *