International

Mankeur Ndiaye plaide sur les mécanismes régionaux de prévention entre la CEDEAO et la CEEAC

Libreville, jeudi 19 Mai 2016 (Infos Gabon) – Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye défend la cause de l’Afrique. C’était hier, à l’occasion de la conférence ministérielle entre l’Italie et l’Afrique.

Le ministre sénégalais Mankeur Ndiaye exhorte la collaboration interrégionale en s’appuyant « sur les mécanismes régionaux de prévention et gestion des conflits » entre la CEDEAO et la CEEAC ou encore, entre la CEDEAO et l’UEMOA.

Pour Mankeur, ce combat se gagnera, à la seule condition d’œuvrer à prémunir les jeunes contre l’obscurantisme et l’extrémisme qui, selon lui, mènent à la violence. A ces causes s’ajoutent, selon le ministre sénégalais, le terrorisme, la criminalité transnationale organisée, sans compter le trafic d’être humains.

Compte tenu de tout cela, il lance un appel à la vigilance devant l’opportunisme de Boko Haram. Selon lui, l’urgence s’impose à combattre contre ses islamistes de Boko Haram. Un mouvement qui hante le sommeil de l’Afrique et profite de certaines défaillances pour en faire leur sale besogne. « Plus de 30.000 personnes ont perdu leur vie à cause du terrorisme en 2015 et le Nigeria paie le lourd tribut », fait rappeler Mankeur Ndiaye.

C’est ensemble avec l’Afrique que l’Italie entend lutter contre les défis du moment qui sont, bien entendu, dans la croissance économique mais aussi dans l’anéantissement de la menace de plus en plus ouverte du terrorisme. Le mouvement de l’Etat islamique a pris pied en Libye, à 300 kilomètres de l’Italie.

« L’Italie veut faire de l’Afrique sa première zone de référence », a soutenu pour sa part le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni. Car, explique t-il, « l’Afrique est tout, sauf un continent perdu ».

FIN/INFOSGABON/GM/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *