Social

Ngouoni : La mémoire de Hubert Ondias Souna perpétuée à travers une infrastructure sociale

Libreville, Lundi 14 Octobre 2019 (Infos Gabon) – La mémoire de ce général fervent défenseur de l’éducation sera perpétuée à travers un complexe scolaire et social inauguré samedi dans cette localité du Haut-Ogooué.

Un complexe scolaire et social trône fièrement en plein cœur de la ville de Ngouoni dans le département de la Lekabi Lewolo, province du Haut-Ogooué. Inauguré samedi dernier, ce joyau architectural construit à l’initiative d’Ismaël Ondias Souna a été dédié à la mémoire d’Hubert Ondias Souna, digne et valeureux fils de cette province.  

Dans son discours de circonstance, Luck Ondias Souna, frère ainé du bienfaiteur, a tenu d’entrée de jeu à expliquer pourquoi avoir choisi Hubert Ondias Souna comme nom de baptême de cette infrastructure.

«Le choix de dédier à mon père, Ondias Souna Hubert, une école, n’est pas le fruit du hasard, tant la personnalité de Papa et les principes qu’il défendait incarnaient les valeurs de l’éducation, l’instruction, la formation et le monde du savoir. Je garde encore en mémoire l’énorme quantité de livres qu’il collectionnait dans sa bibliothèque. Papa aimait profondément l’instruction. Son amour pour la beauté, la sonorité, la résonance des mots et la rhétorique faisait de lui un homme de culture, de littérature et définitivement, un homme de conviction. Au cas où nous l’aurions oublié, beaucoup d’entre nous se souviennent de Papa comme le général, ou encore l’ambassadeur, le diplomate. Mais avant tout ça, c’était aussi un éminent avocat et un amoureux du verbe», a indiqué l’orateur.

L’infrastructure scolaire livrée à Ngouoni

Par la suite, il va démontrer le culte que le défunt  vouait pour l’éducation et l’école. «Tous ceux qui l’ont connu savent combien il était attaché à ses valeurs. Et ce n’est pas un hasard qu’aujourd’hui le monde s’arrête pour honorer sa mémoire et lui rendre hommage par ce qui caractérise le mieux les valeurs qu’il défendait : une école. La vie de Papa nous rappelle combien investir dans le capital humain, surtout dans l’éducation préscolaire, est primordiale si nous voulons bâtir une nation prospère», a-t-il souligné.

«Investir dans l’instruction de nos enfants, particulièrement les plus démunis et les plus vulnérables est une priorité pour garantir un avenir solide à nos communes. C’est un combat que nous devons mener sans relâche et c’est aussi le défi que L’Association Tsoumou a décidé de continuer de relever avec détermination».

Luck Ondias Souna a par la suite invité ses frères et sœurs à oeuvrer dans la même dynamique pour poursuivre ce noble combat mené par l’illustre disparu. «En tant que membres de cette illustre Association, nous ne pouvons qu’encourager l’équipe dirigeante et toutes les personnes qui travaillent autour d’elle à persévérer dans cette tâche. A nous, ses enfants et petits enfants, Ondias Souna Hubert nous répétait sans cesse que l’école est le socle de la réussite d’une personne. Il  nous disait que sans instruction, il serait difficile pour un homme de se réaliser dans la vie. Convaincu de cette vérité, il a investi en lui-même pendant de longues années», a-t-il dit.

Comme il l’a reconnu, le combat que menait son géniteur va en droite ligne des valeurs défendues par le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, avec en prime l’éducation de la jeunesse.

Ismaël Ondias Souna, cadre de la province du Haut-Ogooué, a tenu à saluer pour sa part la mobilisation des membres de l’association Tsoumou et la famille Souna et Longho sans qui, cette œuvre n’aurait pas vu le jour.

Pour honorer la mémoire du général d’Hubert Ondias Souna, plusieurs personnalités et dignes fils de la province du Haut-Ogooué ont effectué le déplacement de Ngouoni. Il s’agit des ministres Justin Ndoundangoye, Mathias Otounga, Ernerst Mpouho Epigat, les autorités locales et le doyen le général Idriss Ngari.

Cette action est la résultante des doléances des populations de Ngouoni soumises il y a quelques mois au directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : L’école Awala logée dans du neuf

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *