Politique

Parlement gabonais : Les 1000 feuilles de travaux et le projet de loi de finances 2016

Libreville, Lundi 4 Janvier 2015 (Infos Gabon) – Les présidents, Guy Nzouba Ndama de l’Assemblée nationale, et Lucie Milebou Aubusson du Sénat ont procédé le 31 décembre dernier à la clôture de la 2ème session ordinaire de leurs institutions respectives. C’était en présence du Premier ministre, Pr Daniel Ona Ondo.

Les députés et sénateurs ont achevé le 31 décembre dernier, les travaux de la 2ème session ordinaire du parlement. A l’assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama et ses collègues ont rendu préalablement hommage aux défunts, ancien premier ministre, Léon Mebiame et Luc Marat Abyla, député de Lekoni Lekori (Akieni), tous deux rappelés à Dieu il y a quelques jours seulement, et une minute de silence a été observée en leurs mémoires.

Dans un discours à forte connotation écologique, Guy Nzouba Ndama a planté le décor de cette session qui s’achève, laquelle aura vu les députés se déployer pour adopter plusieurs textes pour honorer leurs obligations internationales inhérentes à la diplomatie parlementaire. De ce fait, il s’est félicité de la participation gabonaise aux assises de la 4e conférence mondiale des présidents des parlements tenue au siège des nations unies à New York, du 31 août au 02 Septembre 2015.

Au Senat, la présidente Lucie Milebou Aubusson s’est félicitée elle aussi du travail abattu par ses collègues sénateurs, ce qui a été surtout facilité, a-t-elle relevé, par le gouvernement, notamment le projet de loi déterminant les ressources et les charges de l’Etat pour l’année 2016. A coté du budget arrêté en équilibre et en charges à deux mille six cent vingt-cinq milliards neuf cent millions (2625 milliards) de FCFA.

Plusieurs autres volets financiers ont également été adoptés, notamment celui relatif à la ratification des ordonnances d’emprunts, en plus du projet de loi portant ratification de l’ordonnance numéro 21/PR/2015 autorisant l’Etat gabonais à contracter auprès de l’Agence Française de Développement (AFD), un emprunt de cent dix (110) millions d’euros, sans oublier l’autre projet de loi portant ratification de l’ordonnance N° 0012 /PR/2015 du 16 juillet 2015 autorisant le Gabon à contracter un emprunt de quatre millions deux cent cinquante mille euros auprès du Fond International du Développement Agricole (FIDA).

FIN/INFOSGABON/PM/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *