Economie

Relance économique : La BAD accorde plus de 131 milliards de FCFA au Gabon

Libreville, Vendredi 13 Janvier 2017 (Infos Gabon) – La Banque Africaine de Développement (BAD) a accordé plus de 131 milliards de francs CFA au Gabon. Cette enveloppe est destinée à l’ambitieux programme de réformes initié par le gouvernement.

Une bouffée d’oxygène pour l’économie gabonaise. La Banque africaine de développement (BAD) vient d’accorder un prêt de 200 millions d’euros, soit plus de 131 milliards de FCFA, pour accompagner le Programme d’appui aux réformes économiques et financières (PAREF) lancé par le gouvernement.

Cette enveloppe qui représente la première tranche d’un package de 500 millions d’euros, soit plus de 327 milliards de FCFA, va permettre au Gabon de faire face à la baisse des cours du pétrole préjudiciable aux perspectives économiques et contribuer à la consolidation des finances publiques et la transformation de l’économie.

«Il s’agit, dans le cadre des discussions avec la Communauté économique et monétaire des Etats d’Afrique centrale (CEMAC), d’une réponse à l’effondrement des prix du pétrole, qui a eu un impact négatif sur l’économie du Gabon. Cette opération va contribuer à soutenir le pays, de manière substantielle, en collaboration avec d’autres partenaires au développement», souligne Akinwumi Ayodeji Adesina, le président de la BAD.

A travers le PAREF, le Gabon veut expérimenter un nouveau modèle économique diversifié résolument tourné vers la création d’emplois en faisant confiance au secteur privé. En s’écartant un peu du modèle axé sur les hydrocarbures qui vient de s’essouffler. Selon les responsables de la BAD, cet ambitieux programme a pour objectifs de «renforcer l’assainissement budgétaire en augmentant la mobilisation des recettes et la rationalisation des dépenses, en mettant particulièrement l’accent sur le contrôle de la masse salariale et de la dette publique ainsi que sur l’efficacité des investissements publics; soutenir la diversification économique en améliorant le climat d’investissement, l’accès au financement et la compétitivité du secteur agricole.»

Bien que confronté à des déséquilibres macroéconomiques, à l’instar d’un climat des affaires à parfaire et d’un déficit en matière d’infrastructures de base, le Gabon entend rectifier le tir. Surtout que dans le PAREF, le financement des PME et la relance du secteur agricole figurent parmi les priorités.

Cet appui de la Banque africaine de développement va donc permettre au pays de poser les bases d’une croissance économique diversifiée, durable et inclusive. Cette vision rentre en droite ligne avec le Plan stratégique Gabon émergent «PSGE».

Pour la Banque africaine de développement, elle contribue à la mise en œuvre de sa stratégie décennale et trois de ses cinq priorités, notamment «Nourrir l’Afrique» et «Industrialiser l’Afrique» et «Améliorer les conditions de vie des populations africaines».

Le Programme d’appui aux réformes économiques et financières est également en phase avec la stratégie de la Banque en matière de gouvernance et de développement du secteur privé ainsi que la Stratégie de transformation agricole de l’Afrique et la stratégie Emploi pour la jeunesse en Afrique.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *