Politique

Rose Christiane Ossouka Raponda : Un choix stratégique

Libreville, Mardi 21 Juillet 2020 (Infos Gabon) – Le porte-parole de la présidence gabonaise, Jessye Ella Ekogha s’est exprimé lundi sur les raisons ayant conduit à la désignation de cette économiste comme Premier ministre, chef du gouvernement.

Quatre jours après la nomination de Rose Christiane Ossouka Raponda au poste de Premier ministre, chef du gouvernement, Jessye Ella Ekogha est revenu sur les raisons de ce choix et celles ayant conduit au remplacement de Julien Nkoghe Bekalé par le président Ali Bongo Ondimba. Pour le porte-parole de la présidence gabonaise, l’actuelle tenante du titre a le profil nécessaire compte tenu du contexte de l’heure.

«Le président l’a dit, Julien Nkoghe Bekalé, qui est juriste de formation, a été un Premier ministre « loyal et efficace ». Mais dans cette nouvelle phase, marquée par des enjeux économiques forts et la nécessité d’une nouvelle impulsion, il est apparu nécessaire au chef de l’Etat de faire appel à d’autres compétences. A l’évidence, Mme Rose Christiane Ossouka Raponda est de « right woman at the right place». Son profil correspond parfaitement à la mission à remplir compte tenu de l’urgence du moment», a-t-il indiqué.

Une économiste expérimentée

Pour le conseiller spécial chargé de la communication présidentielle, le choix de Rose Christiane Ossouka Raponda a été guidé par ses compétences et son expérience. «C’est une économiste formée dans les meilleures universités, notamment celle de la Sorbonne à Paris et qui a été durant sa carrière directeur général de l’Economie et directeur général adjoint de la Banque de l’Habitat. C’est aussi une personne très expérimentée, notamment en matière de gestion des comptes publics, qui est à la fois un grand commis de l’Etat et une élue de terrain», a expliqué Jessye Ella Ekogha.

A en croire l’orateur, le nouveau Premier ministre, chef du gouvernement revendique un bilan élogieux sur son parcours. «Elle a été ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique. Elle a ensuite été à la tête de la plus grande collectivité du pays, la capitale, Libreville, qui, je vous le rappelle, concentre 70 % de la population du Gabon et qui est doté d’un budget très important. Elle a d’ailleurs laissé dans les caisses de la ville à son départ en 2019 un très important excédent, de l’ordre de 27 milliards de FCFA. En tant que ministre de la Défense, elle a également eu à gérer un budget très important (…)», lance-t-il.

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 13 au 18 juillet 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *