Social

Shell Gabon : L’ONEP en grève illimitée dès le 5 janvier ?

Libreville, Mercredi 4 Janvier 2017 (Infos Gabon) – L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) menace d’observer un arrêt de travail à partir de ce jeudi dans les installations du groupe pétrolier Shell Gabon si ses revendications ne trouvent pas satisfaction.

L’ONEP menace d’entrer en grève illimitée dès le 5 janvier 2017 à 23h59 dans les installations de la société Shell au Gabon. «Passée cette heure, l’ONEP se réserve-t-elle le droit de lancer une grève d’une durée illimitée dans toutes les installations où opère la société Shell au Gabon», prévient l’organisation. L’ONEP justifie cette décision par le climat social qui prévaut au sein de Shell Gabon «du fait de la vente en cours de cette société», lit-on dans le préavis de grève illimitée adressée au PDG du groupe pétrolier au Gabon.

Cette décision s’explique aussi par l’échec des discussions tenues en interne du 9 au 19 décembre 2016 entre les représentants du personnel et ceux du groupe, précise l’organisation. L’ONEP assure que ce débrayage se fera conformément aux dispositions des articles 341 et 345 du Code du travail en vigueur au Gabon. Toutefois, cette grève pourrait être évitée si les conditions posées par l’ONEP sont agréées par la direction du groupe.

«Notre cahier des charges contient un certain nombre de préalables dont la satisfaction est la condition sine qua non à un retour à la sérénité», écrit la secrétaire nationale chargée de réglementation, des relations extérieures et de la communication, Guylaine Mboui Zolo Ba-Ndong, qui signe le préavis de grève.

L’ONEP réclame la présence lors des discussions d’un représentant du groupe Shell ayant un mandat lui conférant le pouvoir décisionnel.

L’organisation revendique aussi le paiement d’une prime de bonne séparation avec l’entreprise avant la fin de la période de transition. Tout comme elle souhaite le transfert de l’ensemble des employés de Shell Gabon vers le nouveau repreneur avec les mêmes acquis sociaux.

Mi-décembre, le ministre du Pétrole, Etienne Dieudonné Ngoubou, a démenti sur RFI les rumeurs faisant état du départ de Shell du Gabon (et de Total) du fait des difficultés financières que traverse l’entreprise. «Il n’y a pas de départ de la République gabonaise de Shell. Il y a juste une revue économique du business de chacune de ces compagnies, et cette revue économique amène à identifier des champs sur lesquels ils sont déficitaires. C’est sur ces champs-là qu’ils mettent en vente leur participation», affirmait le membre du gouvernement.

FIN/INFOSGABON/PNN/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *