International Politique

Sommet Union africaine-Union européenne : Ali Bongo Ondimba à Abidjan

Libreville, Jeudi 30 Novembre 2017 (Infos Gabon) – Le président de la République gabonaise participe à cette grande rencontre de deux jours ouverte mercredi dans la capitale ivoirienne.

Le 5e sommet Union africaine-Union européenne s’est ouvert mercredi à Abidjan en Côte d’Ivoire. Placé sous le thème : «Investir dans la jeunesse pour un avenir durable», ce rendez-vous a battu le rappel des troupes. On parle de près de 10 000 participants ayant débarqué sur sol ivoirien.

Côté africain, pas moins de 43 chefs d’Etat et de gouvernement ont répondu présent. Côté européen, sur les 28 pays membres représentés, seize chefs d’Etat et de gouvernement ont effectué le voyage d’Abidjan.

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba qui prend part de manière active à cette rencontre a eu de nombreux entretiens avec plusieurs autres dirigeants. Notamment le président français, Emmanuel Macron, et le roi Mohammed VI du Maroc, entre autres sommités présentes.

Il entend ainsi multiplier les contacts et les opérations de charme pour davantage vendre le Gabon qui ne cesse de se confirmer chaque jour comme un bon risque pour les investisseurs, de par ses innombrables ressources naturelles et son rang dans le Doing Business qui ne cesse de s’améliorer au fil des ans.

A l’ouverture des travaux, le scandale né de la diffusion des images par la chaîne américaine, Cable Network News (CNN) a dominé les discours. Hôte de l’événement, le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, a condamné «une situation totalement inacceptable qui nous rappelle les pires heures de l’histoire de l’humanité» et invité l’Union africaine et l’Union européenne à «intensifier les efforts pour démanteler les réseaux de passeurs» dans le but de mettre un terme «aux traitements inhumains en Libye».

A l’unanimité, d’autres orateurs ont condamné avec vigueur cette pratique relevant d’une autre époque. «Tous les pays ont le droit et l’obligation de gérer leurs frontières dans le respect des conventions internationales et des droits des migrants», a déclaré Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Roger Nkodo Dang, président du Parlement panafricain, a plaidé pour l’ouverture d’une «enquête internationale pour crime contre l’humanité». Alpha Condé, président de la République de Guinée et président en exercice de l’UA a fustigé des «faits intolérables». «La communauté internationale doit prendre des mesures fermes», a-t-il plaidé.

Les travaux du 5e sommet Union africaine-Union européenne se poursuivent et s’achèvent ce jeudi.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *