International

Togo:Les ambitions de la Plateforme industrielle d’Adétikopé

Libreville, Vendredi 18 Juin 2021 (Infos Gabon) – L’Etat et Arise IIP envisagent la création de plus de 35 000 emplois à l’horizon 2025 à travers ce parc industriel multisectoriel inauguré le 6 juin dernier.

Le président togolais, Faure Gnassingbé a procédé le 6 juin dernier à l’inauguration officielle de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PLA). Il s’agit d’un parc industriel multisectoriel situé à 15 km au nord de la capitale Lomé mis en place pour booster la production, la transformation, la commercialisation et la consommation des produits togolais dans le but d’améliorer le bien-être des populations. L’objectif étant d’inciter à une transformation locale des produits locaux de qualité supérieure destinés à l’export. Fruit d’un partenariat entre l’Etat togolais et Arise IIP, ce projet, comme l’a souligné le ministre togolais du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale, est porteur d’espoirs. « Le besoin de diversifier l’économie togolaise pour profiter davantage des opportunités du marché national et international nous amène à mettre le focus sur de nouvelles filières porteuses, en vue d’améliorer la croissance économique, et réduire sensiblement la pauvreté. Il s’impose donc à nous de changer de paradigme. PIA est la solution adaptée pour une densification et une diversification du tissu industriel togolais afin d’accroitre la compétitivité de nos produits transformés, semi-finis ou finis », a indiqué Kodjo Adédzé.

Bâti sur une superficie de 1 000 hectares, la Plateforme industrielle d’Adétikopé comporte en son sein des usines de traitement de déchets, un guichet unique, un terminal de camions, un commissariat de police, une caserne des sapeurs-pompiers, un bâtiment administratif et un centre de formation professionnelle. Pour ne pas faire les choses à moitié, l’Etat togolais et son partenaire ont également érigé en ces lieux des usines de textiles, de transformation de soja et de la noix de cajou, et une usine de transformation de marbre. Un motif de fierté pour Arise IIP qui prévoit la création de 35 000 emplois à l’horizon 2025. « Aujourd’hui, l’exportation togolaise est de 60.000 tonnes pour 75 millions de dollars. Avec la transformation du coton, celle du marbre; l’exportation des textiles et des vêtements et des produits agricoles avec les usines de soja; une entreprise pharmaceutique et une usine qui fabrique 600 motos électriques par jour à partir du deuxième semestre de l’année prochaine, nous prévoyons que PIA crée plus de 35.000 nouveaux emplois directs d’ici 2025, et une exportation de plus de 1 milliard de dollars par an», a souligné Gagan Gupta, président directeur général et co-fondateur du groupe ARISE IIP.

A travers l’inauguration de la Plateforme industrielle d’Adétikopé, le gouvernement togolais voit une relance de l’industrialisation du pays. « Nos matières premières devraient alimenter une industrie de transformation créatrice d’emplois chez nous plutôt que d’être exportées en état brut puis importées de nouveaux sous la forme de biens de consommation qui viennent encore concurrencer les produits de nos unités locales. Nous devons aborder désormais une mutation structurelle profonde de l’économie qui permette d’atteindre les objectifs en matière d’inclusion, de distribution équitable des bénéfices de la croissance et d’une meilleure protection sociale », a lancé le Premier ministre togolais, Victoire Tomégah-Dogbé.

En sa qualité de catalyseur de la croissance économique et de l’intégration sous-régionale, ARISE Integrated Industrial Platforms (ARISE IIP) se positionne désormais comme un opérateur panafricain de parcs industriels de classe mondiale et est présent au Bénin (GDIZ), au Togo (PIA) et au Gabon (GSEZ). « Nous identifions des opportunités dans les chaînes de valeur commerciales et industrielles à travers l’Afrique. Nous concevons, finançons, construisons et exploitons les infrastructures nécessaires, en jouant un rôle de catalyseur tout en soutenant les pays dans leur transition vers une économie industrielle. Notre ambition est de libérer le potentiel industriel du continent tout en neutralisant nos émissions de carbone et notre impact sur le climat », a ajouté Gagan Gupta. Au Gabon, la GSEZ a été désignée meilleure zone économique spéciale du monde dans le secteur du bois dans le classement 2020 du FDI.

FIN/INFOSGABON/SM/2021

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *