Social Société

Affaire « Tchiza assassin » : Le Centre hospitalier universitaire de Libreville renforce sa sécurité

Libreville, Mercredi 15 mai 2019 (Infos Gabon) – 48 heures après l’assassinat de Max Martial Mba Ekoh par sa présumée « Tchiza » (maîtresse), déguisée en infirmière, le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) s’est prononcé et a annoncé le renforcement de la sécurité.

Presque toute l’Afrique a parlé du sujet. Un homme tué par sa maitresse déguisée en infirmière. Un fait aussi rarissime qu’invraisemblable sous les tropiques. Le Gabon était sur toutes les tablettes depuis l’avènement de ce drame, le samedi 11 mai dernier.

Beaucoup de citoyens avaient alors pointé du doigt l’environnement sécuritaire du Centre hospitalier universitaire de Libreville, l’accusant de laxisme même si la présumé fautive a été rattrapée après son forfait par le personnel.

Le CHUL a remis les pendules à l’heure. Le lundi 13 mai, le docteur Marie-Thérèse Vane, la responsable, a rassuré les usagers du CHUL.

Les mesures de sécurité ont été renforcées. De plus en plus, les usagers de ce centre se sentiront plus en sécurité.

Dr Marie-Thérèse Vane a également indiqué qu’une enquête interne a été initiée pour situer les responsabilités. Elle a par ailleurs sollicité la compréhension des usagers pour le respect des dispositions qui seront prises.  

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Le proxénétisme envahit les collèges

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *