Economie

Apiculture:L’appui de la France aux producteurs de la Ngounié

Libreville, Mercredi 16 Septembre 2021 (Infos Gabon) – Par le truchement de son ambassade au Gabon et à São Tomé et Principe , elle a contribué à l’installation de 28 ruches et formé 21 apiculteurs de l’association Ngudu Dimbu du village Peny.

Dans le cadre de l’appel à projet AZOBE 2020 lancé par l’ambassade et la délégation de l’Union européenne, l’association Ngudu Dimbu dont l’objectif est le développement d’une filière apicole, a été soutenue dans son action. Outre la formation en apiculture dispensée à 21 bénéficiaires dans le nord du parc national de Moukalaba-Doudou, 28 ruches ont été installées dans le village de Peny et ses environs. Lauréate du projet AZOBE 2020, l’association Ngudu Dimbu répond à un double défi : contribuer aux activités économiques locales et à la lutte contre la pauvreté et contribuer à la réflexion sur les actions à mener pour une meilleure coexistence entre les hommes et la faune, dans une région parfois frappée par des incidents (dévastation de plantations par les éléphants à Peny, dans le nord du parc national de Moukalaba-Doudou).

En présence d’Aurélie Danieli, attachée de coopération gouvernance et développement de l’ambassade, et d’Allan Perié, chef de projet AZOBE, une mission de terrain a eu lieu avec pour but de rencontrer les membres de l’association, mais aussi les parties prenantes du projet, le consultant « apiculture » de l’association, Yann Quenet, les habitants qui ont pu être formés et les autorités locales. Au cours d’un échange avec la délégation, Raymond Bimbouza, préfet du département de Ndolou, a exprimé son vif intérêt pour un projet qui pouvait contribuer à soutenir l’activité économique locale.


Qu’est-ce que le projet AZOBE ?

Il s’agit d’un centre de ressources dans le domaine du numérique, du développement durable et de l’artisanat. Co-financé par la délégation de l’Union Européenne au Gabon et l’ambassade, le projet est suivi et mis en œuvre par une équipe installée dans le prototype de la maison 100% gabonaise au cœur du jardin de l’Institut français du Gabon. Le centre de ressources AZOBE a un double objectif. A savoir : mieux connaître et faire connaître la société civile gabonaise en collectant, exploitant et partageant des données dans les domaines dédiés ; et accompagner la société civile gabonaise à travers des appels à projets visant le financement de projets innovants dans les domaines dédiés.

D’après Elise Thollet, le 10 décembre 2019, la délégation l’Union européenne et l’ambassade ont lancé l’appel à projets Azobé. « Cet appel vise à financer des projets portés par les acteurs non gouvernementaux gabonais dans les domaines du développement durable, du numérique et de l’artisanat », souligne la chargée de mission information et communication à l’ambassade de France au Gabon et à São Tomé et Principe. Le montant des financements attribuables à chaque projet est compris entre 10 et 39 millions de francs CFA (entre 15 000 euros et 60 000 euros). L’enveloppe financière globale de l’appel à projets Azobé est supérieure à 260 millions de francs CFA (400 000 euros). Le 9 novembre 2020 une réunion d’échange et de partage s’est tenue avec les quatre associations bénéficiaires. Celles-ci ont présenté l’avancement de leurs projets. La rencontre a été l’occasion d’établir des premiers retours d’expérience et de mutualiser les bonnes pratiques.

FIN/INFOSGABON/SM/2021

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *