Politique

Brice Laccruche Alihanga : L’homme à abattre ?

Libreville, Vendredi 11 Janvier 2019 (Infos Gabon) – Le directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba est depuis quelque temps la cible d’attaques personnelles. A sa place quelqu’un d’autre aurait déjà dû jeter l’éponge.

Depuis son arrivée au poste de directeur de cabinet du président de la République un 25 août 2017, Brice Laccruche Alihanga est au centre d’une vive polémique alimentée par ceux dont il semble avoir coupé l’herbe sous les pieds. Tant sa loyauté et son activisme débordant aux côtés du chef de l’Etat sont venus révolutionner les choses.

En un laps de temps, le directeur de cabinet du président de la République a changé de manière visible et considérable ce système de gouvernance caractérisé par l’inertie, la corruption et le favoritisme au profit de la diligence et de la méritocratie. Celui que les milliers de fans appellent affectueusement «BLA», de par ses initiales, manifestement, «empêche le système de tourner en rond et contient les appétits incandescents de succession de certains politiciens illuminés qui se voient tous un destin présidentiel».

Cette rupture et cette posture lui valent aujourd’hui toutes les inimitiés et rancœurs d’une élite qui n’avait de cesse de tirer les prébendes d’une gouvernance à la fois viciée et verrouillée dont le seul objectif n’était que de faire couler le navire gabonais. 

Reconnu pour son dynamisme, ce bosseur invétéré a réussi à acquérir la confiance du chef de l’Etat. Brice Laccruche Alihanga est aujourd’hui l’un des rares collaborateurs à chuchoter à l’oreille d’Ali Bongo Ondimba. Très écouté par le numéro 1 gabonais, il a fini par extirper celui-ci des griffes de cette élite à la boulimie intarissable pour les richesses du pays pour le mettre au contact du peuple. Au lieu d’être un mur conformément à certaines habitudes, le directeur de cabinet s’est plutôt érigé en véritable pont entre Ali Bongo Ondimba et les Gabonais.

Aujourd’hui, l’ensemble des actes pris par le chef de l’Etat visent en priorité le bien-être de ses concitoyens. Des dernières réformes économiques, en passant par la révision des critères d’octroi des bourses scolaires et la création des emplois en faveur des jeunes, le président de la République multiplie les actes visant à améliorer les conditions de vie des Gabonais.

Mais, il aura fallu attendre le malaise du président de la République pour bien jauger le niveau de fidélité et de sacrifices de ce Monsieur à l’endroit de son mentor. Alors que certains fidèles ont fait  tomber le masque et commençaient déjà à faire le deuil du «patron» en affichant ouvertement leurs appétits pour le fauteuil présidentiel, Brice Laccruche Alihanga est resté quant à lui, loyal jusqu’au bout à un seul homme : Ali Bongo Ondimba. Ce qui fait dire à d’aucuns que «sans BLA, la citadelle du pouvoir serait déjà peut-être tombée entre les mains des vampires en l’absence du patron qu’ils croyaient déjà même parti».

Comme il fallait bien s’attendre, en s’attaquant aux intérêts de cette minorité qui a transformé le Gabon en une vache à lait à leur service au détriment du grand nombre, Brice Laccruche Alihanga ne pouvait que s’attendre en retour à des flèches et non à des fleurs. «Le Gabon n’a jamais eu un directeur de cabinet aussi populaire et aimé. Ce joker du président de la République est l’homme qu’il faut à ce poste, pour un avenir en confiance», lançait encore il y a quelque temps, sous anonymat, une personnalité dans le sérail. 

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : On parle d’un homme exceptionnel

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *