Economie

« Ce métier nourrit l’homme », Naomi Monaumbokwa

Libreville, Vendredi 13 Septembre 2019 (Infos Gabon) – Dans le cadre de la restitution des connaissances, après un mois passé à la station piscicole de STFO, la jeune Naomi Monaumbokwa, élève en classe de 3ème dans un lycée de Libreville, ayant participé aux vacances agricoles nous donne son sentiment sur les acquis.

Infos Gabon : Après un mois passé aux vacances agricoles, comment avez-vous apprécié l’aventure ?

Naomi Monaumbokwa : Il est vrai que le travail fut difficile, mais il fallait juste une petite concentration et un peu de volonté pour au finish, découvrir les merveilles de ce travail laborieux. Mon expérience m’a permis de comprendre et d’apprendre sur l’agriculture. Voilà pourquoi j’aimerais revenir l’année prochaine pour apprendre davantage et je dis merci au ministre de l’agriculture et aussi à nos encadreurs auprès de qui nous avons beaucoup appris.

Infos Gabon : En quoi consistait votre travail quotidien durant ce stage d’initiation à l’agriculture ?

Naomi Monaumbokwa : Chaque matin, nous avions des tâches bien précises qui consistaient à prendre de l’eau pour l’arrosage des plantes. Mais pour cela, il fallait attendre que le soleil baisse. Il est très difficile de le faire quand il y a le soleil selon les consignes de l’encadreur. Ensuite, nous passons au désherbage. C’est se débarrasser des mauvaises feuilles et nettoyer autour des plantes. Tout ceci se faisait dans une bonne ambiance et nous découvrons de nouvelles personnes.

Infos Gabon : Parlez-nous des débuts. Le réveil du matin sachant que c’est la période des vacances et beaucoup profitent pour dormir ?

Naomi Monaumbokwa : Vraiment, je vous assure que c’était très difficile les premiers jours. Mais comme je voulais apprendre, j’étais debout à 6 h pour arriver sur le site à 8h. Je me suis dit qu’il fallait que je prouve aux parents que je suis là pour apprendre et en venant, j’ai découvert que c’est quelque chose de passionnant malgré le temps et l’énergie qu’il fallait mettre pour le travail de la terre.

Infos Gabon : As-tu un message particulier à l’endroit des jeunes comme toi qui doutent des merveilles de l’agriculture ?

Naomi Monaumbokwa : Juste leur dire que certes, le travail de la terre n’est pas facile, mais avec un peu de patience et de volonté, tu finiras par aimer la chose et bénéficier des bienfaits. Je suis convaincue que ce métier nourrit l’homme et j’invite mes frères et sœurs à venir découvrir.

Infos Gabon : Pour finir, qu’est-ce que cela vous fait de voir le fruit de vos efforts être exposés ici dans un centre commercial ?

Naomi Monaumbokwa : Je vous assure qu’en voyant ces légumes que moi-même j’ai plantés (l’oseille, le gombo et les feuilles de laitue), être exposés ici, j’étais émue en disant que j’ai pu réaliser un rêve que d’autres personnes pourront bénéficier. Un travail fait sous le soleil pendant plusieurs jours, ce qui me fait dire qu’il faut parfois oser dans la vie.

FIN/INFOSGABON/SMM/2019

Copyright Infos Gabon

Lire aussi Gabon : « Nous allons engager une révolution agricole », Biendi Maganga Moussavou

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *