International

CEDEAO : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger se retirent

Libreville, Lundi 29 Janvier 2024 (Infos Gabon) – Les trois Etats accusent l’organisation sous-régionale de ne plus répondre aux aspirations de leurs peuples. Mais, la Communauté dit toujours reconnaître les trois Etats comme étant ses membres.

Dans un communiqué conjoint rendu public hier dimanche, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont annoncé leur retrait de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEDEAO). « Leurs excellences le Capitaine Ibrahim Traoré, le Colonel Assimi Goita et le Général de brigade Abdourahamane Tiani, respectivement Chefs d’État de la République du Burkina Faso, de la République du Mali et de la République du Niger, prenant toutes leurs responsabilités devant l’histoire et répondant aux attentes, préoccupations et aspirations de leurs populations, décident en toute souveraineté du retrait sans délai du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest », souligne le texte.

Dans leur décision, les trois dirigeants affirment qu’« après 49 ans d’existence, les vaillants peuples du Burkina Faso, du Mali et du Niger constatent avec beaucoup de regret, d’amertume et une grande déception que leur organisation s’est éloignée des idéaux de ses pères fondateurs et du panafricanisme ». Les trois Etats reprochent également à la CEDEAO qu’ils disent placée « sous l’influence des puissances étrangères » est devenue « une menace pour ses États membres et ses populations dont elle est censée assurer le bonheur ». Ouagadougou, Bamako et Niamey qui reprochent à l’organisation sous-régionale de ne leur avoir apporté aucune assistance dans leur lutte contre le terrorisme disent avoir décidé « de prendre leur destin en mains ». Cette rupture fait suite aux mesures prises la CEDEAO en guise de sanctions après l’arrivée des militaires au pouvoir dans ces pays. Des sanctions que ces derniers jugent « illégales, illégitimes, inhumaines et irresponsables, en violation de ses propres textes ».

De son côté, la CEDEAO a rejeté cette décision conjointe. Selon elle, les trois pays « restent des membres importants de la Communauté ». « L’attention de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Commission de la CEDEAO) a été attirée par un communiqué diffusé sur les télévisions nationales du Mali et du Niger, annonçant la décision du Burkina Faso, du Mali et du Niger de se retirer de la CEDEAO. La Commission de la CEDEAO n’a pas encore reçu de notification formelle directe de la part des trois Etats membres sur leur intention de se retirer de la Communauté », souligne un communiqué de la CEDEAO publié sur son site officiel. « La Commission de la CEDEAO, conformément aux directives de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement, a travaillé assidûment avec ces pays pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel. Le Burkina Faso, le Niger et le Mali restent des membres importants de la Communauté et l’Autorité reste engagée à trouver une solution négociée à l’impasse politique. La Commission de la CEDEAO demeure saisie de l’évolution de la situation et fera d’autres déclarations à mesure que la situation évolue », conclut le texte.

FIN/INFOSGABON/SM/2024

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *