International

Cote d’Ivoire : “L’appel à la haine” de Henri Konan Bédié condamné

Libreville, mardi 11 juin 2019 (Infos Gabon) – Le 8 juin dans sa déclaration l’ex président a tenu des propos « d’une extrême gravité, appelant à la haine de l’étranger ». Dans un communiqué du 10 juin dernier, le gouvernement a condamné les propos de l’ancien président.

A travers une vidéo diffusée sur le site de son parti, le parti démocratique de Côte d’Ivoire qui est le Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA), l’ex président de la Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, a tenu les propos suivants : « actuellement, on fait en sorte que l’ivoirien soit étranger chez lui, mais les ivoiriens n’accepteront jamais cela ».

Incriminant des étrangers armés, il dit ceci : « le moment venu, nous agirons pour empêcher ce hold-up sur la Côte d’Ivoire sous le couvert d’orpaillage ». Il a aussi évoqué le cas selon lequel « des autres étrangers que l’on fait venir clandestinement et à qui on fait faire des papiers pour fausser les élections de 2020 ».

De tels propos appelant à la haine de l’étranger ont été condamnés par le gouvernement car « mettant en péril, au-delà de la paix et la cohésion sociale, l’unité nationale et la stabilité du pays », a déclaré le porte-parole, le ministre de la communication Sidi Touré.

Cette déclaration intervient dans un contexte où le pays traverse des difficultés liées notamment aux violences intercommunautaires dans plusieurs localités ayants causés de nombreux décès et plusieurs blessés

Aussi, le gouvernement a rappelé qu’un tel appel à la haine de Henri Konan Bédié était « à la base des dérives et des différentes crises que le pays a connues depuis le décès du président Félix Houphouët-Boigny en décembre 2013 ».

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *