Economie

Délestages et coupures d’eau au Gabon : La présidence demande un retour à la normale

Libreville, Vendredi 16 Février 2018 (Infos Gabon) – Brice Laccruche Alihanga a sommé le ministre de l’Eau et de l’Energie, et le directeur général de la SEEG de prendre toutes les dispositions pour un rétablissement rapide de l’eau et de l’électricité.

La présidence de la République n’est pas restée insensible face à la colère des populations confrontées depuis plusieurs jours à des coupures intempestives d’électricité et des pénuries d’eau. Suite au mouvement d’humeur des Librevillois survenu mardi dernier devant le siège de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, à l’initiative d’Ibrahim Sendje Mboulou, président de l’organisation gabonaise des consommateurs, le chef de l’Etat a aussitôt instruit son Directeur de cabinet à se saisir de l’affaire.

Brice Laccruche Alihanga a ainsi échangé jeudi avec Patrick Eyogo Edzang, ministre de l’Eau et de l’Energie, Antoine Boo, directeur général de cette entreprise sur les causes de cette situation insoutenable à laquelle font face les populations. «La population est victime des coupures d’eau et d’électricité, et la responsabilité de cette situation incombe à la SEEG qui a des devoirs vis-à-vis des consommateurs en droit d’exiger un service de qualité. Pour l’heure, le compte n’y est pas», a déploré Brice Laccruche Alihanga.

Sans ambages, le directeur de cabinet du président de la République a sommé ses hôtes de trouver une solution dans les meilleurs délais. Le proche collaborateur d’Ali Bongo Ondimba a surtout stigmatisé la régularité des délestages observés à Libreville et sur l’ensemble du territoire qui a un impact sur les ménages.

Ceux-ci voient leurs vivres pourris par manque d’une alimentation continue en énergie. Raison pour laquelle il a exhorté la SEEG à prendre toutes les dispositions pour un retour à la normale. «Le message que je porte, sur instruction du président de la République, est clair. Il ne souffre d’aucune ambiguïté. Vous avez l’obligation de respecter vos engagements contractuels. Vous devez absolument trouver des solutions à ces problèmes qui minent le quotidien d’une bonne partie de la population», a-t-il indiqué.

Au ministre de l’Eau et de l’Energie, Brice Laccruche Alihanga a demandé «d’être ferme vis-à-vis du partenaire en prenant des mesures idoines et concrètes pour garantir l’accès permanent à l’eau potable et à l’électricité pour les consommateurs».

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *