Politique

Gabon : « Ali Bongo Ondimba se porte bien », Pierre-Claver Maganga Moussavou

Libreville, Mercredi 5 décembre 2018 (Infos Gabon) – La bonne nouvelle est sortie mardi soir de la bouche des hautes personnalités de la République qui revenaient d’une visite à Rabat au Maroc où le président Ali Bongo Ondimba poursuit sa convalescence. 

Pierre-Claver Maganga Moussavou, le vice-président de la République, Marie-Madeleine Mborantsuo, la présidente de la Cour constitutionnelle, et Emmanuel Issoze Ngondet, le Premier ministre, chef du gouvernement, ont regagné le Gabon mardi soir après une visite effectuée à Rabat au Maroc quelques heures auparavant au chevet du président de la République. A leur descente d’avion, les trois personnalités présentaient toutes une mine à la fois rayonnante et rassurante. Dans une interview à chaud accordée à la presse à l’aéroport international Léon Mba de Libreville, le vice-président de la République s’est voulu plus que rassurant sur l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba.

«Allez dans le monde entier, proclamez la bonne nouvelle aux populations : le président se porte bien. Nous l’avons vu, nous l’avons touché et nous espérons être à la hauteur pour qu’il puisse recouvrer pleinement sa santé. Il faut qu’on le rassure que le gouvernement et la présidence de la République se mettent au travail», a lancé Pierre-Claver Maganga Moussavou. «Rassurez le peuple gabonais en lui apportant le minimum dont il a besoin pour assurer la paix et la sérénité. Voilà le conseil que le président de la République nous a donné. Par loyauté, voilà aussi l’engagement que le Premier ministre et moi-même avons pris devant le président de la République de nous montrer à la hauteur de la tâche afin qu’il ait le temps de recouvrer pleinement sa santé et nous revenir requinqué», s’est-il davantage voulu rassurant.

Indisponibilité temporaire : une situation normale

Quant à la durée de la convalescence à Rabat au Maroc, l’orateur a tenu à souligner que le Gabon n’est pas un cas isolé au monde où le président est malade. «Je tiens à vous dire que l’histoire est jonchée de cas où le président de la République est malade et prend le temps de se remettre en bonne santé. Il n’y a pas de limite à cela. Nous constatons que ce n’est pas l’occasion de parler de la vacance. Il est malade. Tout le monde peut être malade. Chacun de nous, chacun à son tour peut être malade», a-t-il précisé.

Dans un rappel historique, il tient à relever que le feuilleton de l’indisponibilité temporaire au sommet de l’Etat ne commence pas qu’avec Ali Bongo Ondimba. «L’indisponibilité temporaire, le président Léon Mba était malade au début de nos indépendances (1965 – 1967). Il était indisponible, mais assurait le pouvoir et le vice-président de l’époque allait à Paris recueillir les instructions. Nous le savons, c’est l’histoire qui nous l’enseigne.

A côté de nous, au Nigeria, le même cas s’est posé. Je ne vois pas pourquoi ce cas ne devrait pas se poser au Gabon. Il est évident que si par extraordinaire le président de la République se trouve encore au Maroc, le Premier ministre ira présenter sa démission au Maroc où il est suivi correctement. À cette occasion, je me dois, au nom du Premier ministre et au nom de toute la délégation et du peuple gabonais, remercier Sa Majesté le roi Mohamed VI pour tout ce qu’il apporte comme confort à son frère», précise Pierre-Claver Maganga Moussavou.

La rééducation d’Ali Bongo Ondimba se déroule normalement

Prenant la parole à son tour, le Premier ministre, chef du gouvernement est venu davantage enfoncer le clou contre ces oiseaux de mauvais augure qui avaient pensé aux scénarios les plus dramatiques contre le président de la République.

«Je voudrais dire que ces derniers temps, nous avons enregistré des spéculations les plus folles sur la vie du président de la République. Hier (lundi dernier, NDLR), le chef de l’Etat s’est entretenu avec Sa Majesté le roi Mohamed VI, aujourd’hui (mardi, NDLR), il a reçu une délégation de Hauts représentants de l’Etat constituée essentiellement du vice-président de la République, de la présidente de la Cour constitutionnelle et de moi-même. Ce que nous avons retenu, au sortir de cette audience, c’est que le chef de l’Etat se porte plutôt bien. Le processus de sa rééducation évolue très rapidement et positivement. Le chef de l’Etat est conscient. Il reconnaît ses interlocuteurs, il voit bien, il parle bien, sa modulation de ton est bonne», a rassuré Emmanuel Issoze Ngondet.

A ses interlocuteurs, le chef de l’Etat a instruit d’œuvrer en faveur de la préservation de la paix et de la stabilité du pays. «Nous avons été rassurés et apaisés en sortant de cette audience et pour parler des sujets que nous avons évoqués à cette occasion, le vice-président de la République l’a déjà dit, le chef de l’Etat n’a eu qu’un mot : c’est la paix et la stabilité du Gabon. Il nous a demandé de tout mettre en œuvre, chacun dans les responsabilités qui sont les siennes, pour que la paix et la stabilité du Gabon soient préservées. Nous allons nous y atteler en conformité avec les règles applicables en la matière», a-t-il conclu.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Ali Bongo Ondimba commence à recevoir des personnalités à Rabat

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *