Politique

Gabon : Bruno Ben Moubamba prend les rênes de l’UPG

Libreville, Lundi 13 Avril 2015 (Infos Gabon) – A l’issue du congrès ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition) du 10 et 11 avril 2015, au Gymnase d’Oloumi, dans le 5e arrondissement de Libreville, Bruno Ben Moubamba, Secrétaire général du parti, a été élu démocratiquement président de l’UPG, avec 94% des suffrages, devant Jules Boussougou et Jean de Dieu Moughiama, deux autres candidats.

Devant l’assistance, formée notamment des militants et congressistes, des représentants des missions diplomatiques (Ambassade de France et des USA) et au coté de son épouse Virginie, venue spécialement de France, Bruno Ben Moubamba a solennellement souligné que « la maturité des militants et militantes de notre parti politique leur a permis de garder ferme la vision de nos prédécesseurs et de garder intact la base de nos militants malgré les 4 années d’hivernation, que le parti a connu de 2011 à 2015, faute d’un vrai éclaireur pour nous guider vers la réalisation de notre rêve commun : la conquête pacifique du pouvoir ».

Le millier de militants présents, dont les 250 délégués des 8 fédérations qui ont composé le collège électoral, le gymnase d’oloumi a été investi jusqu’à vendredi 21h 45mn.

La validité juridique du congrès et de l’élection de Bruno Ben Moubamba étant accréditée par le cabinet d’huissier de justice Me Mba Menié, cette élection est censée mettre fin à la crise de leadership que traversait ce parti depuis la mort de Pierre Mamboundou le 15 octobre 2011.

En effet, il y a quelque temps maintenant, ce fut le départ remarqué de Bonaventure Nzigou Manfoumbi, qui a créé sa formation politique. Et plus récemment, l’aile dite des loyalistes a désigné Jean de dieu Moukagni Iwangou, ancien conseiller juridique de Pierre Mamboundou, comme président de l’UPG. Des séparations qui reposeraient sur les mêmes motifs, soit le ravissement de la première place du parti par le Secrétaire exécutif, Matthieu Mboumba Nziengui, le silence des statuts et règlements intérieurs sur la succession de Pierre Mamboundou et les manœuvres attribuées à M. Mboumba Nziengui consistant à atermoyer et reporter systématiquement le premier congrès de l’UPG.

La solution à cette impasse a donc été politique, s’agissant du consensus traduit par le vote des délégués venus de toutes les fédérations du parti disséminées dans l’ensemble du territoire national, ainsi que par le positionnement des élus UPG.

Il est cependant noté que la veuve Mamboundou, conseillère municipale de Ndendé soutiendrait Matthieu Mboumba Nziengui , qui après avoir été destitué le 28 mars 2015, a saisi le tribunal pour alléguer un push de Bruno ben Moubamba.

Toute chose qui n’a pas empêché le nouveau président de l’UPG à s’engager « à restructurer ce parti et à le doter des responsables forts, porteurs d’un nouvel espoir face aux enjeux de l’heure ». « Un signal expressif que l’UPG a voulu donner pour résumer le bien fondé de la tenue de notre premier congrès », a-t-il clamé.

Et pour bien revêtir l’envergure politique nationale qui est désormais la sienne, Bruno Ben Moubamba a pris comme premières mesures fortes et non moins symboliques. D’abord d’annuler les sanctions infligées à tous le militants et militantes de l’UPG à ce jour pour ainsi les appeler au retour au bercail. Ensuite, il a confirmé tous les coordinateurs fédéraux actuels à leurs postes pour consolider l’emprise du parti.

Enfin, il a déclaré : « mon message est un UPG neuf et libéré, solution crédible face aux défis qui étiolent le fondement de notre vivre ensemble », avant de révéler qu’il venait ainsi de décliner des axes de son projet « Mes 9 propositions pour le Gabon », qu’il défendra en 2016, comme candidat à l’élection présidentielle.

Signalons qu’au cours de ce congrès, d’autres membres du bureau de l’UPG ont été également élus, notamment le Secrétaire Général.

FIN/INFOSGABON/PM/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *