Politique

Gabon : “C’est une décision qui s’applique à tout le monde”, Guy Maurice Mboumba

Libreville, Mardi 23 Mars 2020 (Infos Gabon) – Le transporteur urbain a commenté la mesure de confinement partiel prise par les autorités. La décision est rentrée en vigueur depuis dimanche dernier. Dans cet entretien, Guy Maurice Mboumba explique l’impact de cette mesure sur son travail.

Infos Gabon : Le président de la République a décrété un confinement partiel au Gabon. Selon lui, c’est pour lutter efficacement contre la propagation du Covid-19 qui a commencé à faire des dégâts dans le pays. Depuis dimanche dernier, de 19h30 à 6h00, plus de circulation. L’avez-vous respectée ?

Guy Maurice Mboumba : Tout à fait, c’est une décision qui s’applique à tout le monde. C’est une habitude que nous allons apprendre à intégrer dans notre quotidien. Ce n’est pas une chose facile, surtout pour nous qui faisons le transport en commun pour des particuliers, nous avons des exigences de recettes. Il va falloir trouver des mécanismes pour ne pas trop nous éloigner des versements exigés.

Infos Gabon : Quel commentaire faites-vous de cette mesure ?

Guy Maurice Mboumba : Je pense qu’on a coutume de dire que la politique c’est la gestion de la cité. De cette cité, nous faisons partie. Il y a une pandémie qui s’est déclarée dans notre pays, si cette mesure peut permettre de freiner la propagation on ne peut que y adhérer. Il est bien vrai qu’elle ne fait pas l’unanimité, mais il en va pour le bien-être des populations, donc on la respecte.

Infos Gabon : Est-ce que votre activité est dérangée par mesure ?
 
Guy Maurice Mboumba : Bien entendu! Le nombre de personnes à bord a été revu à la baisse, il faut ajouter à cela le confinement partiel. Nous avons du mal à joindre les deux bouts.  Entre prioriser l’économie et la vie des gens, je crois que le choix est clair. Tout ce que l’on souhaite, c’est que cette pandémie ne tire pas en longueur, de peur de voir des structures faire faillite.

Infos Gabon : Quelles sont vos attentes vis-à-vis des autorités ?

Guy Maurice Mboumba : Juste des mesures d’accompagnement  en pareil situation. La première mesure serait déjà que les contrôles se limitent au respect des mesures éditées par le gouvernement, en matière de transport. Nous avons de la peine à faire des recettes, ces agents pratiquent encore le racket. Cette situation amène d’autres confrères à revoir à la hausse le coût de transport, et c’est le consommateur qui en paie le prix fort.

Infos Gabon : Avez-vous autre chose à ajouter ?

Guy Maurice Mboumba : Je salue les initiatives prises par les autorités, il est bien évident qu’on ne peut pas faire d’omelette sans casser les œufs. Il y aura toujours des personnes lésées, je veux juste que l’on trouve le juste milieu.

FIN/INFOSGABON/LK/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La revue de la presse gabonaise de la semaine du 16 au 22 mars 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *