Politique

Gabon : Dieudonné Minlama dit non à la violence

Libreville, Dimanche 20 Août 2017 (Infos Gabon) – Cet homme politique gabonais invite les politiques et la jeunesse à la sagesse et à la pondération face aux appels incessants à la haine.

Suite à l’appel à l’insurrection lancé par le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, Jean Ping, la formation politique Ensemble pour la République (EPR) a fait une déclaration pour inviter les Gabonais à ne pas céder aux sirènes de la violence.

«Au moment où certains acteurs politiques caressent les rêves funestes de mettre notre pays à feu et à sang, j’appelle les jeunes des bas quartiers à opposer une fin de non recevoir à tous les appels à la violence. J’appelle la classe politique à la sagesse et à la pondération. Je demande à tous les leaders de taire leurs égos et de privilégier l’intérêt général aux intérêts partisans et particuliers», peut-on lire.

Cette déclaration signée du président de l’EPR, Dieudonné Minlama Mintogo, souligne à grands traits que «le Gabon est un exemplaire unique. Personne n’a le droit de le détruire et qu’aucun de nous n’a de patrie de rechange ailleurs. Notre mission est de remettre ce pays entier et développé aux générations futures et non de le détruire.»

Dans cette sortie, l’EPR invite les Gabonais à tirer les leçons du déluge laissé par différents conflits à travers le continent afin d’épargner au Gabon l’irréparable. En clair, le parti de Minlama Mintogo veut tout simplement faire savoir qu’on sait quand on lance une guerre, mais on sait plus quand l’arrêter.

«L’histoire récente de notre continent nous enseigne que les discours haineux, la division, la quête effrénée du pouvoir et la violence ont déstabilisé plusieurs nations africaines. Malgré les médiations, les programmes Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) et bien d’autres initiatives, ces pays n’ont jamais retrouvé ni la paix, ni la stabilité, ni la démocratie, ni une réelle réconciliation», prévient ladite déclaration.

Invitant les Gabonais à garder espoir en la concrétisation des conclusions du dialogue politique organisé par le président Ali Bongo Ondimba, Dieudonné Minlama Mintogo et ses partisans entendent donner un autre sens à la politique. Une politique qui met l’homme au centre des préoccupations des dirigeants pour le plus grand bien du pays.

«Le peuple gabonais attend aussi, de la classe politique et du gouvernement, des solutions concrètes aux maux qui minent le quotidien de chacun de nos compatriotes. Pour cela, le Gabon a plus que besoin de l’effort de tous, de l’engagement de tout un chacun et de la réconciliation de tous ses fils et de toutes ses filles», Dieudonné Minlama Mintogo.

FIN/INFOSGABON/PM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *