Société

Gabon : Dr Nicole Assele n’est pas un mythe à exploiter

Libreville, Mardi 5 Février 2019 (Infos Gabon) – Ceux qui refusent que l’Afrique entre dans l’ère du numérique par la grande porte y apportent leurs insuffisances.

Les risques ont pour nom cybercriminalité. Pourtant des journalistes patentés déclinent leur offre corporative et profitent du décalage entre les lois qui encadrent les internautes pour régler leur compte à leur cible.

Il est donc fondamental de donner un prisme d’inspirations, de sources à ces éminences de la plume.

Nicole Assélé, annoncée arrêtée pour détention d’une somme importante par la douane française, c’est une manière de se faire voir! Ses premières réponses reflètent un pragmatisme et une part d’élévation qu’on ne lui connaissait pas. Les plumes foncièrement attachées à vilipender les plus forts se trompent de cible au point de faire d’elle du poil à gratter des médias.

C’est leur crédo: on y trouve l’arrogance de ceux qui n’ont pas de vertu, l’ignorance de ceux qui mangent à tous les râteliers et aujourd’hui ils écrivent des infamies au nom de la victimisation dont ils se réclament.

C’est un fantasme que l’on cerne à chaque petite phrase inélégante, mal structurée, pour ceux qui se veulent irréprochables, mais de vrais agitateurs plumitifs. Ils ont choisi d’offrir un show médiatique truffé d’imprudence et de bel échafaudage qui s’écroule devant les faits.

La différence entre un journaliste et un juge, c’est d’abord le sens qu’il donne aux faits!

Un journaliste doit étayer ses accusations avec des éléments concrets et non avec des images prises ailleurs pour en faire des fake news! Là, il ne fait peur à personne. Ce sont des comportements puérils. Tous les internautes comprennent qu’il n’est pas celui à qui l’on peut se filler! Il souffre d’une dualité, voire d’un esprit revanchard au point de confondre frustration endogène et modèle de journalisme.

Les mercenaires de la plume surgissent au beau milieu de cette corporation en y badigeonnant, comme d’un phénomène exécrable, de la puanteur. Les solutions déontologiques d’un droit de réponse sont certes une approche historiée que d’échange du navire du pouvoir.

Bavures, ratés, compromissions, autant des stratégies pour des vétilles ne doivent pas non plus faire oublier la posture idéale pour parler de mythe et de réalité. Chercher chicane à Nicole Assele est une déroute. Les errements d’une plume à propos du retour d’un mal fictif procèdent de beaucoup d’interrogations: pourquoi elle? Où était le reporter? Où sont les images? Indéniablement, vers qui se tourner pour être bien informé? Sur quels atouts allons-nous lui accorder une certaine confiance?

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Dr Nicole Assele : La vérité contre les mensonges !

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *