Politique

Gabon : Dynamique unitaire censurée dans les médias

Libreville, Vendredi 19 Juillet 2019 (Infos Gabon) – La Haute autorité de la communication fait payer trois mois durant à la Confédération syndicale la déclaration «péremptoire et non avérée» de son président, Jean Rémy Yama.

Dynamique unitaire (DU) vient d’être sevrée des médias suite à une décision de la Haute autorité de la communication (HAC).

L’organe de régulation du secteur de la communication au Gabon a décidé de suspendre la Confédération syndicale pour une durée de trois mois après avoir annoncé la mort du président de la République alors que celui-ci est en et aux commandes du Gabon.

Le 2 juillet dernier, son président, Jean Rémy Yama, en exil en France, avait déclaré qu’Ali Bongo Ondimba «est mort». Pour la HAC qui qualifie cette déclaration de «péremptoire et non avérée», il s’agit d’ «un abus de la liberté d’expression» qui sort ce dernier «du champ de compétence syndical pour celui politique».

Pour le régulateur, cette sortie n’est «rien d’autre qu’une invite à l’incivisme et à la rébellion.  Elle constitue une insinuation malveillante, portant par ailleurs atteinte à la dignité  et à l’honneur du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba».

Cette sanction tombe alors que l’auteur de ces propos n’a jamais déféré à une convocation de la Haute autorité de la communication qui tenait à ce que M. Yama aille s’expliquer sur ses motivations.

Mardi dernier, le journaliste Freddy Koulha Moussavou a écopé d’une sanction similaire pour avoir, par le biais d’une publication sur sa page Facebook, affirmé que lors de leur expédition en France en mai dernier, les joueuses de l’équipe U20 avaient fait l’objet de «maltraitances, viols et attouchements» de la part de leurs encadreurs.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

Lire 👉 Gabon : Mieux comprendre les raisons de l’interpellation des leaders syndicaux

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *