Société

Gabon : La police arpente les rues pour traquer les bandits

Libreville, 24 janvier 2013 (Infos Gabon) – Le Ministre gabonais de l’Intérieur, Jean François Ndongou a annoncé dans un communiqué rendu public récemment que les contrôles de police seront désormais intensifiés sur toute l’étendue du territoire national pour mettre hors d’état de nuire tous les bandits afin d’élaguer l’insécurité et la terreur que subissent les populations de Libreville et de l’intérieur du pays.

C’est en effet pour baisser le nombre d’agressions et d’atrocités enregistrées depuis quelques temps que le Gouvernement a mis en application cette mesure. Des agents de force de police seront désormais répartis sur l’ensemble du pays pour contrôler les identités et arrêter les personnes suspectes. Le Ministre de l’Intérieur a en outre fait appel à son collègue de la Défense nationale dont les troupes sont plus aguerries sur ce type de procédures.

Le ministre a par ailleurs sollicité la coopération des citoyens dans la dénonciation de ces personnes auprès des autorités judiciaires en appelant aux numéros verts suivants : 1720 et 1722.

Pour les gabonais, l’initiative du Ministre, quoique salutaire, elle doit être améliorée.

Pour les uns, il devrait mettre en place une police de proximité avec des patrouilles dans chaque coin de Libreville et d’autres grandes villes du pays. Pour les autres, la réaction du Ministre est faible et la mesure inadaptée. Ils se demandent pourquoi les enquêtes sur ces crimes n’aboutissent jamais ? Y aurait-il des personnes que l’on cherche à protéger ?

Toutefois, au Gabon, depuis un moment, la cour criminelle a multiplié des audiences et plusieurs personnes ont été condamnées par cette juridiction pour crime ou autres délits assimilés.

Pour laisser la justice, qui s’est lancée dans la lutte contre les crimes sous toutes ses formes, faire son travail jusqu’au bout, le Sénat gabonais a même levé récemment, à la grande surprise de tout le monde, l’immunité parlementaire d’un sénateur éclaboussé dans une affaire de crime rituel.

Reste à savoir l’ampleur que vont prendre les contrôles de police déclenchés par le Ministère de l’Intérieur.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *