Social

Gabon : La réforme qui fait grincer les dents

Libreville, Mardi 16 Avril 2019 (Infos Gabon) – L’attribution de la bourse fixée à la barre haute est devenue comme un couperet : 12/20 et 19 ans maximum. C’est la réforme qui a fait grincer les dents aux parents d’élèves et aux lycéens complètement abasourdis par un communiqué de toutes les exaspérations au retour de congé de fin de trimestre.

Une mesure à la démesure de la situation actuelle, prise sans consensus ni consultation préalable avec les partenaires que sont les syndicats et l’Association des parents d’élèves qui n’en sont pas revenus de leur surprise. Le fait d’avoir repoussé ce projet en 2011 pour préparer et organiser les Etats généraux prouvent éloquemment  qu’on ne pouvait pas mettre la charrue avant les boeufs.

Lors de des importantes manifestations de protestation contre cette mesure, les principaux intéressés ont donné de la voix allant dans tous les sens. Au cours de ces trois journées, ils ont relaté les insuffisances criardes empêchant l’application de cette réforme. Une réforme qui a le mérite de se faire entendre, sans détours.

Du coup, la réforme censée apporter élévation et distinction semble inadaptée et son caractère indifférencié à l’illusion faite aux autres nations nanties, dotées d’infrastructures et des compétences avérées. Ce rapprochement est d’autant surprenant que cette même volonté politique doit établir un lien évident et structurant pour l’excellence de la jeunesse gabonaise.

L’essentiel est que le gouvernement l’a compris en reculant sur l’âge pour les filières techniques en ajoutant huit ans; ce qui n’est pas rien. Car si l’on veut atteindre les niveaux des autres pays, il faut former, construire des infrastructures scolaires et des laboratoires, offrir des rentabilités attractives pour prétendre aux résultats en proportion des moyens financiers dégagés.

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Les acteurs du secteur de l’éducation accordent leurs violons

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *