Economie

Gabon : L’Etat a besoin de 65 milliards de francs CFA pour financer le projet Graine

Libreville, Vendredi 13 Avril 2018 (Infos Gabon) – Le Conseil des ministres de jeudi dernier a approuvé un projet de loi autorisant l’Etat à effectuer un emprunt pour le financement dudit projet.

Le Parlement gabonais sera saisi dans les tout prochains jours d’un avant-projet de loi visant à autoriser l’Etat à contracter un emprunt auprès de la Banque africaine de développement (BAD). Telle est l’une des principales résolutions issues du Conseil des ministres tenu le jeudi 12 avril 2018 au Palais du bord de mer à Libreville.

D’un montant de 65 milliards de francs CFA, cet argent sera destiné au financement du projet de mise en œuvre de la Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (Graine). De source ministériel, les fonds issus de cet emprunt serviront au financement des infrastructures sociales et agricoles nécessaires à la promotion des coopératives et de l’entrepreneuriat agricole des jeunes et des femmes, des actions de formation, d’organisation et de professionnalisation des bénéficiaires.

Mis en place par le président Ali Bongo Ondimba dans l’optique d’assurer au Gabon tout entier la sécurité et l’autosuffisance alimentaires, le projet Graine s’affirme aujourd’hui comme une véritable politique de diversification de l’économie du pays. Cinq ans après son lancement, cet ambitieux projet, en plus d’avoir déjà permis l’exploitation de plus de 200.000 ha de plantations, a un fort impact en matière de développement pour l’arrière-pays.

Il a non seulement contribué au traçage de 3 000 km de pistes conduisant aux plantations, mais surtout facilité l’intégration d’environ 1600 villages en matière d’infrastructures de base ainsi que l’implication de 30.000 familles dans la constitution des coopératives agricoles. De manière cumulative, environ 453 coopératives ont été enregistrées à ce jour dans les localités où ce projet est implanté.

Ce dynamisme observé dans la mise œuvre du projet Graine a conduit à la création de nombreux emplois pour diminuer de manière considérable le phénomène d’exode rural avec ce qu’il a comme conséquences néfastes en zone urbaine. Et l’on peut se féliciter de ce que 75 coopératives sont déjà opérationnelles et exploitent 837,5 ha de terre. Les responsables du projet Graine justifient le retard observé jusqu’ici par les 378 autres coopératives par des raisons techniques relatives aux formalités d’ordre administratif.

Un problème dont la solution ne va plus tarder à être trouvée. Et l’aventure n’est encore qu’à ses débuts.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : UBA en mode jackpot

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *