Economie

Gabon : L’exportation du bois a repris

Libreville, Jeudi 20 Juin 2019 (Infos Gabon) – Le ministre des Forêts et de l’Environnement, Lee White, a levé mardi la mesure d’interdiction prise il y a deux mois dans la foulée du scandale du Kevazingo.

Deux mois après son entrée en vigueur, la mesure interdisant l’exportation du bois vient d’être levée.

A l’origine de cette reprise d’activité à l’export, le ministre des Forêts et de l’Environnement a fait prévaloir un ensemble d’arguments fondés.

A en croire Lee White, cette reprise permettra de «reprendre l’activité économique, épargner de nombreux compatriotes du chômage technique, mais aussi évacuer la quantité de bois accumulée au port d’Owendo».

Parmi les victimes les plus touchées par cette mesure d’interdiction, le groupe Bolloré dont près de 5 800 colis de bois étaient stationnés, à en croire ses responsables.

Cette mesure prise en avril dernier dans la foulée du vaste scandale de la disparition de 353 containers contenant du Kevazingo, une essence forestière interdite de commercialisation, devait permettre aux autorités gabonaises d’y voir un peu plus clair.

En ordonnant à nouveau le trafic de bois à l’international, le gouvernement dit avoir pris des mesures visant à un meilleur contrôle du trafic des essences forestières.

En renforçant les équipes des Eaux et Forêts en véhicules devant leur permettre de mieux sillonner différents sites, une organisation particulière a été mise en place au ministère des Forêts et de l’Environnement.

Il y est aussi envisager des solutions numériques devant permettre de mettre des codes-barres sur chaque souche et tronc d’arbre coupé en forêt.

Pour Lee White, cette mesure permettra de «suivre avec efficacité la traçabilité du bois partout dans le monde».

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

Lire 👉 Gabon / Port d’Owendo : Lee White déjà à pied d’œuvre

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *