Environnement

Gabon : Réflexion autour des aires protégées littorales et du développement urbain

Libreville, Lundi 22 Avril 2019 (Infos Gabon) – A l’initiative de l’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon, un symposium international sur le sujet se tient du 23 au 26 avril 2019 à Libreville.

D’éminents chercheurs et acteurs du monde de l’environnement se retrouvent dès ce mardi et ce, jusqu’à vendredi prochain dans le cadre d’un colloque international portant sur les aires protégées et le développement urbain. Avec pour le thème : «Aires protégées littorales et développement urbain : Enjeux de conservation autour des territoires en expansion», ce moment de cogitation est organisé avec l’appui du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CENAREST), de l’Institut de recherche pour le développement (IRD-France), de l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), de l’Université de Douala et de la Wildlife Conservation Society (WCS).  

A en croire les organisateurs, il s’inscrit dans le cadre du projet Arc d’Émeraude, coordonné par l’ANPN entre 2016 et 2019 et constitue une initiative pilote pour promouvoir des solutions en faveur d’un développement périurbain plus vert, associant l’homme et la nature, intégrant les aires protégées parmi les éléments structurants de l’aménagement du territoire et de la réduction des risques de catastrophes naturelles.

Soutenu par l’Agence française de développement (AFD), le projet Arc d’Émeraude a pour objectifs d’améliorer les connaissances scientifiques sur les écosystèmes littoraux de Libreville, à des fins de gestion des écosystèmes et des services environnementaux qu’ils procurent aux populations; et d’optimiser l’aménagement des aires protégées, leur mise en valeur par des actions éducatives et récréatives, et l’orientation du développement périurbain autour des aires protégées de Libreville et des communes voisines de manière durable.

Il est attendu de cette réflexion qu’elle vienne enrichir le dialogue science-décideurs, en vue d’intégrer les résultats des connaissances scientifiques dans la prise de décision et dans la gestion optimale des politiques de développement des activités humaines. Il réunit une centaine de participants – chercheurs, ONG, entreprises, partenaires au développement, communautés locales et coopératives de pêcheurs – qui viennent échanger sur les enjeux de conservation des aires protégées littorales.

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Enquête des eaux et forêts : une exploitation illégale en toute opacité

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *